Palmarès de GCFen 2022: Quatre films primés dont trois tunisiens

0

Tunisie Tribune (Palmarès de GCFen 2022)- Le palmarès de la 4ème édition du Festival Gabes Cinema Fen (GCFEN) a été dévoilé, jeudi soir, au cours d’une cérémonie organisée à l’espace l’Agora Gabès, de la ville de Gabès.

Le film de fiction tunisien Insurrection de Jilani Saadi a remporté le prix meilleur long-métrage. All of Your Stars are but Dust on my Shoes du Libanais Haig Aivazian a remporté le prix du meilleur court-métrage. Ce film expérimental a fait sa première à GCFEN.

Deux films tunisiens en Réalité Virtuelle, ont été également primés; Technology Slave de Abir Bettaher et Alya Yahia, prix Hackathon VR et Dans l’Ombre du duo Sami Toumi et Bilel Abidi, mention spéciale du Jury.

Quatre films tunisiens en Réalité Virtuelle ont été sélectionné dans la compétition Hackathon VR. Le jury de cette section était composé de deux Tunisiens, Anoir Bennour (spécialiste des industries digitales et créatives), Hela Lamine (artiste visuelle) et de Sam Wolson, réalisateur de films immersifs et photographe américain.

La section Réalité Virtuelle allie l’image à la technologie. Une technologie qui simule la présence physique du spectateur dans un environnement généré par des logiciels et qui par là même œuvre à une immersion totale du spectateur dans le film.

Les films VR offrent des univers sensibles, qui peuvent emprunter les modes d’expression du Cinéma de l’Art Vidéo. Le festival propose une sélection internationale de films en réalité virtuelle.

Pour sensibiliser à la technique de ces films, le HACKATHON VR, projet collaboratif de création de films en VR, est organisé chaque année avec les étudiants de l’Institut Supérieurs des Arts et Métiers de Gabès (ISAM Gabès).

L’édition 2022 de GCFEN a eu lieu du 6 au 12 mai, en mode présentiel et digital. Les films de la compétition officielle ont été sélectionné par deux jurys internationaux composée par des professionnels du 7e art.

Le Français Emmanuel Gras, l’Italien Giulio CASADEI et la Libanaise Sarah Francis étaient au jury de la compétition des longs métrages composée de 10 films. Au jury de la compétition des courts-métrages, composée également de 10 films, figuraient la Tunisienne Intissar Belaid, le Comorien Mohamed Said Ouma et le Marocain Nadir Bouhmouch.

Ce festival dédié aux films issus du monde arabe et de la diaspora est organisé chaque année dans la ville de Gabès. Cette ville du Sud-est tunisien fait face à des problématiques écologiques liées à l’industrie de transformation du phosphate. GCFEN en collaboration avec les associations culturelles et environnementales de la région, souhaite créer de nouvelles synergies qui fassent repenser la ville et ses enjeux par le biais de l’art.

Voici le palmarès complet:

Prix du meilleur long-métrage:

Insurrection de Jilani Saadi

Prix du meilleur court-métrage:

All of Your Stars are but Dust on my Shoes de Haig Aivazian

Prix HACKATHON VR :

Technology Slave de Abir Bettaher et Alya Yahia

Mention spéciale du Jury:

Dans l’Ombre de Sami Toumi et Bilel Abidi

Synopsis des films primés:

– Insurrection de Jilani Saadi, Tunisie, 2021, 105′

Une nuit d’insurrection à Tunis. Plus rien ne fonctionne .Une folie s’est emparée de la capitale Tunis et de sa ‎périphérie. Une espèce de volonté divine réunit Baya, Mosmar et Ouled Janet avec le vieux sur la route de Tunis. Marchant jusqu’au bout de la nuit, ils ont décidé d’en découdre avec l’injustice.

– All of Your Stars are but Dust on my Shoes de Haig Aivazian, Liban, 2021, 17’35’’

ASDS suit l’administration publique de la lumière et de l’obscurité en tant qu’outil essentiel de maintien de l’ordre. La vidéo se déplace entre plusieurs villes, avec Beyrouth, la ville natale de l’artiste, comme point central. Créant une généalogie associative qui va des lampes à huile de baleine aux lanternes à gaz en passant par les ampoules LED, des coupures de courant aux couvre-feux, la vidéo est composée d’images et de matériel provenant du téléphone de l’artiste.

– Technology Slave de Abir Bettaher et Alya Yahia, Tunisie, 2022, 2’23 »

Un film fiction VR sur l’addiction aux médias sociaux. Le film raconte l’histoire d’un homme qui vivait et menait une vie normale jusqu’à l’apparition de l’internet et des médias sociaux suite auxquels il est devenu dépendant. Ce dernier ne s’intéresse plus au monde extérieur, il se trouve toujours occupé par son téléphone. Il ne fait plus attention au bruit des enfants, des passagers et des voitures autour de lui. Les jours passent et l’homme se trouve concentré sur son téléphone et perd petit à petit le gout de la vie suite au manque de communication. L’écran du téléphone est devenu son seul recours.

– Dans l’Ombre de Sami Toumi et Bilel Abidi,Tunisie, 2022, 4’10 »

Dans l’ombre est l’histoire d’une fille nommée kmar, atteinte d’une maladie rare incurable, qui se promène sur la plage de Gabes tout en profitant de la tranquillité et du calme qui précèdent le lever du soleil.

TAP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here