616 morts dans des accidents de la route depuis début 2022

0

Tunisie Tribune (accidents de la route) – Six cent seize (616) personnes ont trouvé la mort et 4873 autres ont été blessées à cause d’accidents de la route durant les huit premiers mois de 2022, selon les données de l’Observatoire national de la sécurité routière relevant du ministère de l’Intérieur.

L’observatoire qui a recensé environ 3246 accidents depuis le début de l’année jusqu’au 1er septembre 2022 (545 accidents sur le Grand Tunis, 286 à Nabeul, 223 à Ben Arous, 197 à Gabès et 178 à Mahdia…), explique que l’inattention au volant, la vitesse excessive et le non-respect des règles de priorité constituent les principales causes des accidents de la route en Tunisie.

Selon les mêmes statistiques, au 1er septembre 2022, le nombre des accidents de la route a baissé de 10,63%, contre une régression de 7,51% du nombre des morts et un repli de 3,01% du nombre des blessés, par rapport à la même période de 2021 ayant enregistré 666 morts et 5024 blessés suite à 3632 accidents.

« Un plan d’action a été mis en place par le comité de pilotage du programme national « Vacances en sécurité » pour réduire de 15% le nombre des accidents de la route par rapport aux années 2017, 2018 et 2019, a déclaré à l’agence TAP, le chargé de communication de l’Observatoire national de la sécurité routière, Mourad Jouini.

Les années 2020 et 2021 ont été marquées par la pandémie du coronavirus et le confinement sanitaire.

Jouini a fait savoir que les différentes structures du ministère de l’Intérieur (Police et Garde nationales, Office national de la protection civile) sont mobilisées pour faire réussir ce plan, soutenues par la société civile qui joue un rôle important en matière de sensibilisation.

Le programme « Vacances en sécurité » a démarré début juillet et se poursuivra jusqu’au 17 septembre 2022 dans l’objectif de faire réduire le nombre d’accidents, a développé Jouini, soulignant que des efforts sont également déployés sur le plan législatif pour mettre en place les mécanismes à même de servir cette fin et d’organiser le travail associatif dans le domaine de sensibilisation routière.

En juin dernier, l’Observatoire avait exhorté le tissu associatif dans toutes les régions à adhérer aux efforts de sensibilisation pour favoriser un usage plus sûr de l’espace routier et un meilleur respect des règles de la sécurité routière.

Il avait également invité les médias à mettre la main à la pâte pour sensibiliser les usagers de la route quant à la nécessité de se conformer aux exigences d’une conduite sûre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here