Lancement du programme intégré de recrutement équitable « Fair3 »

0

Tunisie Tribune (recrutement équitable) – Le ministère de l’emploi et de la formation professionnelle a annoncé, jeudi, le lancement du programme intégré de recrutement équitable « Fair3 » en collaboration avec l’organisation internationale du travail (OIT) pour mettre fin à toutes les formes d’escroquerie et d’extorsion dans les opérations de recrutement et d’emploi à l’étranger.

Ce projet a pour objectif, selon un communiqué du ministère, d’organiser les actions menées par les intermédiaires dans le marché international de l’emploi et de mettre fin aux violations des droits fondamentaux des travailleurs migrants à travers la diversification des options de migration régulière et l’organisation du recrutement dans les entreprises privés et publiques étrangères.

Le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle Nasreddine Nsibi a salué l’approche participative adoptée au niveau de la coopération avec l’OIT, les organisations nationales, les structures administratives et les composantes de la société civile, soulignant l’efficacité de cette approche et sa capacité à répondre aux objectifs fixés pour la mise en œuvre des politiques nationales dans le domaine de l’emploi et de la formation professionnelle.

Le ministre a appelé tous les demandeurs d’emploi à consulter la liste des 35 bureaux d’emploi certifiés à l’étranger qui respectent les règles de l’intermédiaire, principalement la gratuité et une liste actualisée des emplois à l’étranger.

S’agissant des orientations stratégiques du ministère dans ce domaine, Nsibi a expliqué que le ministère a réussi à réaliser plusieurs acquis dans la réglementation du secteur à travers la mise en place des conditions et des procédures d’accréditation des bureaux opérant dans ce domaine.

Il a souligné que le ministère contrôle régulièrement les activités de ces bureaux afin de recenser les dépassements et de protéger les demandeurs d’emploi.

Pour sa part, la directrice du bureau de l’OIT pour les pays du Maghreb, Rania Bikhazi a indiqué que son organisation a opté pour une démarche fondée sur les droits de l’homme dans son programme de travail conjoint avec le gouvernement tunisien, saluant le niveau de coopération avec le Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle dans la gestion des migrations et des capacités institutionnelles des structures concernées conformément aux orientations internationales, en particulier les objectifs du développement durable et l’accord mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here