Le Conseil Bancaire et Financier s’engage en faveur de la BIODEV2030

0

Tunisie Tribune (Conseil Bancaire et Financier) – Le Conseil Bancaire et Financier (CBF) a signé son engagement volontaire d’inscrire la protection de la biodiversité dans le développement des activités du secteur bancaire et financier en Tunisie. Cet engagement a été pris cette semaine à Tunis lors de l’événement de clôture du projet « Engagements sectoriels pour la biodiversité, BIODEV2030 Tunisie » organisé par le Fonds mondial pour la nature, WWF Afrique du Nord.

Mme Mouna Saaied, déléguée générale du CBF, a déclaré lors de l’événement : « Etant engagées pour une finance durable, les institutions financières tunisiennes sont conscientes du rôle majeur à jouer dans la préservation du patrimoine naturel, surtout avec l’érosion rapide de la biodiversité mais aussi des défis pour intégrer ce risque dans leurs analyses afin d’être en mesure de favoriser le financement des projets ayant un impact positif sur notre environnement et limiter les activités bancaires ayant un impact négatif sur la biodiversité. Il est primordial de se doter d’une base de données permettant d’analyser les portefeuilles et de comprendre leur impact sur la biodiversité, d’où l’importance de cette initiative ».

BIODEV2030 est une démarche innovante et pilote d’intégration de la biodiversité dans les filières économiques prometteuses en termes d’engagement d’acteurs et de capacités d’évolution et d’adoption de pratiques permettant de contribuer à la préservation de la biodiversité en Tunisie durant la prochaine décennie.

Ce projet pilote est financé par l’Agence Française de Développement, coordonné par Expertise France, et mis en œuvre en Tunisie par le Fonds mondial pour la nature, WWF.

Il a permis d’amorcer pour la première fois en Tunisie un dialogue multipartite, constructif et fructueux, entre société civile, Etat, secteur privé et secteur financier autour de l’intégration de la biodiversité dans les secteurs économiques. Le projet a réussi à créer une dynamique positive entre les différents acteurs signataires dans le cadre d’une plateforme d’échange et de dialogue créée à cet effet.

Car en plus du secteur bancaire, deux autres engagements volontaires ont été signés pour les secteurs ciment et filière des eaux conditionnées qui sont le fruit d’un dialogue constructif et fructueux mené tout au long de la durée du projet.

Bertrand Ficini, directeur adjoint de l’AFD, a souligné que « cette démarche d’engagements volontaires des secteurs économiques en faveur de la biodiversité est cruciale mais ne suffira pas seule, et que la bonne application d’une stratégie gouvernementale de protection de son patrimoine naturel reste indispensable ».

Jamel Jrijer, directeur du bureau WWF Afrique du Nord, a pour sa part estimé que : L’urgence de l’action liée au déclin de la biodiversité doit désormais pousser à envisager la préservation de la biodiversité et le développement économique comme deux questions indissociables en Tunisie. C’est pour cela que la mobilisation du secteur privé constitué de toutes les filières économiques a constitué la clé de voûte de la démarche BIODEV2030 ayant permis d’amorcer des réflexions collectives en faveur d’une vision partagée sur la conservation de la biodiversité ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here