La Tunisie appelle les Libyens à reprendre possession de leur décision souveraine et à parvenir à une solution consensuelle de sortie de crise

0

Tunisie Tribune (solution consensuelle de sortie de crise) – Les travaux de la réunion périodique de concertations des ministres des Affaires étrangères arabes, se sont tenus hier, dimanche 22 janvier 2023, sous la présidence de la ministre des Affaires étrangères et coopération internationale libyenne, Najla Mangoush, présidente de la 158ème session du Conseil de la Ligue arabe, avec la participation de ministres et représentants des pays arabes.

« Cette réunion de concertation s’inscrit dans le cadre de la coordination autour des affaires et aspirations arabes, et ce qu’elles requièrent en termes d’intensification des concertations et d’échange de points de vue, face aux défis qui appellent des solutions collectives en vue d’être surmontés, dans le cadre de la solidarité et du resserrement des rangs », a affirmé Mangoush.

Le ministre des Affaires étrangères, Othman Jarandi, a, pour sa part, souligné la position tunisienne envers la Libye, prônant « une solution inter-libyenne, s’appuyant sur l’intérêt des Libyens, lesquels devraient être en possession, de leur  décision souveraine, selon leurs priorités, ce qui garantit la sécurité et la stabilité dans ce pays ».

Il a mis l’accent sur l’importance de telles rencontres qui sont de nature « à consacrer les traditions de concertation, et de défendre les causes arabes justes, en prime la cause palestinienne, ce qui institue une solidarité arabe agissante et durable, à la lumière des changements internationaux, profonds et rapides, devant être appréhendés, et solutionnés, suivant des approches idoines. »

Les chefs de délégation ont affirmé l’importance de la coordination et de la concertation entre les différents pays arabes.

L’émissaire onusien en Libye, et la représentante spéciale de l’Union africaine en Libye ont appelé, pour leur part, les différents protagonistes libyens « au dialogue et au consensus pour sortir la Libye de cette crise, lui permettre de retrouver son rôle central dans la région, en préserver la sécurité et la stabilité, et se diriger vers des élections libres et intègres, balisant le terrain à la mise en place d’institutions légitimes et constitutionnelles, garantissant la sécurité et la stabilité pour la région dans son ensemble ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here