Train Algérie – Tunisie : Date de lancement, prix des billets

0

Tunisie-Tribune (Train Algérie – Tunisie) – La Tunisie, destination de choix pour les touristes algériens, avec plus de 2,7 millions de visiteurs en 2023, se rapproche encore plus grâce à la relance du projet de train. Ce nouveau moyen de transport promet de faciliter les déplacements et renforcer la mobilité entre les deux pays voisins.

Le projet du train reliant l’Algérie à la Tunisie est officiellement relancé. Les premiers tests effectués le 11 juin ont été concluants et le lancement officiel du tronçon Annaba-Tunis devra se faire avant la fin du mois de juillet. Farid Halliche, directeur central de la clientèle à la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF), a confirmé l’avancée du projet lors d’une intervention sur la radio nationale chaîne 3. Il a confirmé que des navettes d’essai ont été effectuées avec succès, mais des améliorations sont toutefois nécessaires pour optimiser le tracé et réduire le temps de parcours. L’objectif étant de ne pas dépasser 12 heures entre Annaba et Tunis.

L’ambition ne s’arrête pas là. Des études de mobilité sont en cours pour étendre le réseau ferroviaire algérien vers le sud du pays, avec des lignes envisagées vers Adrar et Tamanrasset. Ce projet d’envergure pourrait contribuer à désenclaver ces régions et relancer l’activité touristique dans le sud algérien.

Selon la partie tunisienne, les premiers voyages officiels du train reliant la Tunisie à l’Algérie sont prévus avant fin juillet 2024. Taoufik Boufayed, directeur général de la Société nationale des chemins de fer tunisiens a indiqué que la coordination diplomatique entre les deux pays est en cours pour finaliser les détails. Le prix d’un aller simple est fixé entre 40 et 50 dinars tunisiens, soit environ 1728 à 2160 dinars algériens au taux de change officiel. Les départs seront quotidiens, avec des trains alternant entre Annaba et Tunis.

La gare de Ghardimaou, située dans le gouvernorat de Jendouba en Tunisie, sera transformée en un carrefour ferroviaire. Elle sera dotée de contrôles de sécurité et douaniers répondant aux normes internationales, facilitant ainsi les déplacements des voyageurs et renforçant les échanges commerciaux et touristiques entre les deux pays. Les points de départ exacts sont en cours de définition pour assurer un fonctionnement optimal de la liaison. Deux voyages d’essai supplémentaires sont prévus pour former le personnel de conduite et de contrôle aux spécificités de la ligne, avant d’inaugurer officiellement la ligne.

Il est important de souligner que le projet de train entre l’Algérie et la Tunisie s’inscrit dans la cadre de la coopération et de l’intégration régionale. Au-delà de faciliter les déplacements des voyageurs, il vise à stimuler les échanges commerciaux et à promouvoir le tourisme entre les deux pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici