Le Conseil de la CONECT, réuni à Tabarka, dénonce le climat social avec ses surenchères et grèves et appelle à un apaisement dans l’urgence

0

Étant donné la situation économique et sociale en Tunisie, le Conseil Administratif de la CONECT lance un appel au gouvernement et à toutes les Organisations syndicales et patronales pour l’ouverture immédiate d’un dialogue responsable afin de sauver l’économie

En effet, le Conseil Administratif de la CONECT s’est tenu dans sa première session au titre de l’année 2015, ce samedi 7 mars 2015 à Tabarka, avec la présence des membres du Bureau exécutif de l’Organisation et les Présidents de ses Bureaux régionaux et de ses Groupements professionnels sectoriels.- Tabarka-1er Forum de développement  régional intégré et inclusif-de Jendouba-Béja-EL Kef-Siliana-Bizerte

Après examen de la situation économique et sociale générale dans le pays à la lumière des données présentées par les responsables des structures professionnelles de l’Organisation, un communiqué signé par Tarek Cherif, président de la CONECT a été publié, en ces termes :

  1. Le Conseil enregistre avec satisfaction le large consensus dont a fait l’objet le nouveau gouvernement et la réussite du pays dans la mise en place des trois institutions fondamentales ; l’ARP, la Présidence de la République et la Présidence du gouvernement.
  2. Rappelle la nécessité d’agir avec la célérité requise pour sauver l’économie et la relancer suite à la longue période d’attentisme qui a marqué les quatre dernières années et le cumul des pertes et des coûts liés aux fermetures d’entreprises, les départs vers d’autres destinations concurrentes, l’aggravation du déficit commercial et financier, la perte de plusieurs marchés dans des secteurs stratégiques à l’instar des phosphates et du tourisme.
  3. Exprime sa grande préoccupation quant à l’aggravation rapide et inattendue des grèves, des protestations et des surenchères qui risquent d’engager le pays dans une nouvelle phase d’attentisme et d’hésitation avec de graves conséquences sur les entreprises et le marché de l’emploi
  4. Lance un appel au gouvernement, à toutes les Organisations syndicales, surtout à   l’UGTT et à l’ensemble des Organisations patronales du pays pour l’ouverture immédiate d’un dialogue responsable sous l’égide du Président du gouvernement dans le but d’élaborer une feuille de route permettant de faire sortir le pays de ce grave tournant et ce dans un cadre de coordination totale et d’un partenariat actif entre les travailleurs, les chefs d’entreprises et le gouvernement loin des surenchères de toute sorte ou provenance.
  5. Rappelle la nécessité urgente d’un apaisement du climat social dans le pays, l’importance d’éviter toute perturbation du travail et d’œuvrer pour assurer les conditions adéquates permettant aux  parties concernées et au  gouvernement de faire face à la situation difficile que connait le pays loin de la dispersion des efforts et des moyens résultant des mouvements de revendications et de protestations.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here