Pour le Palais de Sidi Dhrif du président déchu Ben Ali, Jean Todt (ex-patron de Ferrari) propose 16 millions d’euros (+ Vidéo)

0

Tunisie (biens confisqués) – Selon le journal LepointTn, la Villa baptisée « Chams Essaada » située sur les hauteurs de Sidi Bou Said qui appartenait à Belhassen Trabelsi et qui est actuellement confisquée et expropriée par l’État tunisien, serait mise à la vente est proposée à la vente par la société immobilière de Gammarth relevant de la holding Alkarama, à un prix, semble-t-il, largement en dessous de sa valeur réelle. Quant aux anciens palais de Ben Ali (Président déchu), ils seraient dans un état de délabrement total.

Villa « Chams Essaada » de Belhassen Trabelsi

En effet, suite aux annonces effectuées via certains journaux tunisiens et les bruits qui circulent à ce sujet, la villa ne coûterait plus qu’un milliard de dollars à l’heure actuelle, alors qu’elle valait, au lendemain de la Révolution, la bagatelle de 20 milliards de dollars !

La villa s’étend sur 2804 mètres carrés, dont une surface couverte de 2430 m2 avec piscine et jardin d’hiver. Il comporterait aussi dans ses alentours un espace vert d’une superficie de 1790 mètres carrés.
Il est à noter que les travaux de construction de cette villa ne sont pas achevés, il n’y a ni installation sanitaire ni électrique et pas d’ascenseurs ni décorations.

- Palais de Sidi Dhrif du président déchu Ben Ali-Jean Todt-Ferrari propose 16 millions d’euros 2

Le Palais présidentiel de Sidi Dhrif aurait trouvé acquéreur malgré son lamentable état.

Les mêmes sources citées par LE POINTTN ont également précisé que le Palais de Sidi Dhrif est actuellement dans un état lamentable, délabré avec même des fissures, sans parler du désordre qui y règne avec les saletés qui se sont accumulées. Ce constat est dans l’ordre des choses, étant donné que ce palais nécessite plus de 100 personnes pour un entretien quotidien !

En effet, puisqu’il s’agit d’un palais construit pour le compte d’un Président de la République, il pourrait être transformé en un hôtel privé destiné aux VIP du monde des affaires, du showbiz ou politique… mais, malheureusement, il est actuellement dans un état lamentable !

Ces sources parlent aussi d’un éventuel acheteur qui serait, en l’occurrence Jean Todt, président de la Fédération internationale de l’automobile (FIA), ancien patron de Ferrari, ancien copilote de rallye français et ancien directeur de Peugeot Talbot Sport. Il aurait exprimé le désir d’acquérir le Palais de Sidi Dhrif, en proposant la somme de 16 millions d’euros. Cet acheteur serait prêt à payer rubis sur l’ongle dès que les procédures légales sont terminées.

Le palais présidentiel de Hammamet transformé en repère pour les serpents

Quant au luxueux palais de Hammamet, qui était à la disposition du président Ben Ali, et qui avait été construit à l’image du palais de Sidi Dhrif, il serait aussi dans un état catastrophique qui ne fait que se détériorer de plus en plus. Suite aux infiltrations d’eau de mer, il est menacé d’effondrement et serait actuellement transformé en un refuge pour les serpents et autres insectes venimeux !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here