Kerkennah : L’Etat prend des mesures face à la prise en otage de Petrofac par des protestataires sans emploi

0

Tunisie-Tribune (Petrofac) – suite à des mois d’absence de productivité, de sit-in et de mouvements protestataires, les ministres de l’Équipement, Mohamed Salah Arfaoui, et de l’Agriculture, Saad Seddik, des députés de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) et des représentants de la société civile, se sont réunis récemment en vue de trouver les solutions adéquates à la reprise des activités de la société Petrofac dans les plus brefs délais.

De ce fait, un engagement a été pris afin de régulariser la situation professionnelle des employés qui détiennent des diplômes universitaires en leur permettant de signer des contrats officiels avec la société Petrofac.

D’un autre côté, il a été décidé de créer une société de services à l’île de Kerkennah, financée par les sociétés pétrolières de la région en vue de répondre aux besoins des chômeurs de la région, dont notamment ceux qui ne détiennent pas des diplômes universitaires.

Il est à rappeler que le blocage de la société pétrolière de prospection et d’exploitation énergétique, Petrofac, qui dure depuis plusieurs mois, engendre une perte quotidienne de l’ordre de 200 mille dinars dont plus de la moitié est subie par l’État tunisien (actionnaire à raison de 55% dans cette société).

Face à la passivité de l’Etat Tunisien qui n’intervient pas pour mettre un terme aux blocages répétés de ses activités par des protestataires sans emplois qui n’ont aucun lien avec elle, la société britannique Petrofac avait même décidé de bloquer tous ses investissements en Tunisie et de préparer son départ.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here