Mohsen Hassan et Zakaria Hamad, les ministres du Commerce et de l’Industrie, visitent la société Slama Frères

0

Tunisie-Tribune (Slama Frères) –  Mohsen Hassan, ministre du commerce et Zakaria Hamad, ministre de l'industrie viennent d’effectuer une visite à l’usine de la société Slama Frères, situé à Oued-Ellil.

Cette société est un leader dans le secteur du raffinage et le conditionnement des huiles végétales subventionnées pour le gouvernement Tunisien. Elle est aussi spécialisée dans la production des graisses végétales, le conditionnement de l'huile d'olive et la production des savons et détergents liquides.

Membre du Groupe  Slama qui opère dans plusieurs domaines notamment la production de l'huile d'olive, le conditionnement de divers produits agricoles, ainsi que dans les domaines du mobile et IT, et la logistique et la vente en détail, la société Slama Frères exporte ses produits vers plus de 10 pays dont particulièrement l’Algérie et la Lybie ( où elle possède en joint-venture un site de conditionnement des huiles végétales à Musrata avec le groupe Libyen AL NASEEM). 

Le pole huile du groupe a atteint dans ce sens un niveau très développé (plus de 20% du chiffre d'affaires).

Il se caractérise par un fort taux d'intégration aussi bien pour les huiles végétales qui suivent tout un process de raffinage avant la mise en bouteille que pour les huiles d'olive avec une intégration totale: de la culture des oliviers à l'huile d'olive conditionnés destinées au marché local et à l'export.

Le développement continuel et l'innovation sont scrutés comme un objectif principal, en introduisant les technologies modernes applicables dans le secteur afin d'atteindre des hautes performances, la meilleure qualité, la gestion de la production.

Ce positionnement de la société Slama Frères reflète l’importance de cette visite des deux ministres dans cette période de la réforme du secteur des huiles végétales qui connaît rappelons le, de grandes perturbations d'approvisionnement. Plusieurs consommateurs ne cessent de se plaindre dans ce cadre, du manque ou de la non disponibilité de l'huile végétale en bouteille dans nombreux points de vente.

En effet, malgré le coût élevé de la subvention de l’Etat pour ce secteur. Quelques 200 millions de dinars annuellement, distribué par la Caisse générale de compensation (CGC) qui compense le prix de l’huile végétale et ce, dans le seul but de protéger le pouvoir d'achat du citoyen à faible revenu notamment contre les fluctuations des prix au niveau mondial, il s’avère que cette catégorie de citoyen en bénéficie peu. 

C’est pour cela que pour atteindre un meilleur équilibre du marché, et pour mieux protéger et informer le consommateur, tout en renforçant la compétitivité du secteur et en s’appuyant sur des atouts comme la qualité du produit et son image de marque, le gouvernement a mis en place un plan de réforme du secteur des huiles végétales.

Ses principales actions visent la restructuration du secteur, le contrôle de la qualité et de l’approvisionnement, ainsi que la promotion de l’huile végétale.

Durant la visite de l’usine, les deux ministres ont salué le niveau des infrastructures industrielles réalisées (technologie, capacité de stockage, contrôle qualité, etc…), le respect des normes internationales et le niveau de performance atteint pas la société Slama Frères estimant qu’elle illustre un échantillon réussi d’entreprises privées à même de répondre à la volonté politique visant à réformer le secteur des huiles végétales et à faire bénéficier ceux qui le méritent de ce produit subventionné par l’Etat.

- Mohsen-Hassan-et-Zakaria-Hamad-ministres-du-Commerce-et-de-l’Industrie-visitent-la-société-Slama-Frères-2

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here