Carthage : Le président BCE désigne Youssef Chahed, Chef du nouveau Gouvernement d’Union Nationale (détails)

0

Tunisie-Tribune (Youssef Chahed, Chef du nouveau Gouvernement) – à l’issue de sa réunion avec les représentants des organisations nationales et des partis politiques ayant signé l’accord de Carthage, le Président de la République Béji Caied Essebsi a désigné l’ancien ministre des Affaires locales, Youssef Chahed, en ce mercredi 3 août 2016, chef du nouveau Gouvernement d’Union nationale et l’a chargé de sa formation.

D'après les premières indiscrétions, le secrétaire général de Machrou Tounes, Mohsen Marzouk n'a pas pris part à cette réunion. Il aurait été remplacé par Abderraouf Chrif, président du bloc Al Horra à l'ARP. Notons que Machrou3 Tounes avait émis des réserves quant à la proposition de Youssef Chahed et avait présenté trois noms susceptibles de remplacer Habib Essid.

Avec le quadra Youssef Chahed, Béji Caïd Essebsi mise sur un rajeunissement de la classe politique

« J’ai rencontré le président de la République Béji Caïd Essebsi qui m’a confié la formation d’un gouvernement d’union nationale », a déclaré Youssef Chahed au terme de la réunion qui s’est déroulée au palais de Carthage. « Les concertations autour de la formation de ce gouvernement démarreront incessamment avec la participation de représentants de tous les partis, des organisations et des personnalités nationales », a-t-il ajouté.

Dans la foulée de sa désignation, Youssef Chahed vient d’annoncer les cinq priorités sur lesquelles se focalisera le gouvernement d'union nationale :

  • Gagner la guerre contre le terrorisme.
  • Déclarer la guerre à la corruption et à toutes les personnes corrompues. 
  • Faire évoluer le taux de croissance et créer des emplois. 
  • La gestion des équilibres financiers.
  • Se concentrer sur les problèmes de propreté et de l’environnement. 

Youssef Chahed a précisé aussi que dans ce contexte, son gouvernement ne sera pas un gouvernement de quotas partisans, mais plutôt un gouvernement politique comprenant des compétences nationales. 

Son gouvernement accordera une grande importance aux jeunes et donnera une place prépondérante à la femme.

Dans un message d’espoir adressé aux jeunes Tunisiens. Il ajouta : « l’avenir sera meilleur que le présent, malgré les difficultés rencontrées par le pays nous sommes capables de réussir et nous sommes obligés de réussir…nous n’avons pas d’autre choix, et ce pour le bien de notre pays. »

- Carthage-Le-président-BCE-désigne-Youssef-Chahed-Chef-du-nouveau-Gouvernement-d’Union-Nationale-2

Youssef Chahed, un quadra techno politisé

Rappelons que la désignation par le chef de l’Etat de Youssef Chahed pour former le nouveau gouvernement, répond à un engagement de campagne pris par le candidat Beji Caïd Essebssi : « …donner une plus grande place à une nouvelle génération politique. »

  • Membre du gouvernement Essid, il a fait partie des rares qui peuvent se targuer d’avoir à leur actif des réalisations concrètes et positives.
  • Jeune, dynamique, homme de terrain, partisan du dialogue et du consensus, orienté résultats,
  • Gageons que « la méthode Chahed » saura faire son chemin au plus haut niveau de l’Etat, dans un contexte dangereux de défiance et de morosité économique.

Parcours

Membre fondateur du parti Al-Joumhouri après la Révolution, il rejoint ensuite Nidaa Tounes dans le but d’unir la grande famille progressiste à l’approche des élections présidentielles de 2014.

Ayant travaillé loin des feux de la rampe dans la campagne présidentielle de BCE, il sera intégré au sein bureau exécutif de Nidaa Tounes, injectant du sang neuf à la nouvelle formation politique.

Ingénieur agricole de formation, professeur d’agronomie pendant six ans à l’Institut supérieur d’agriculture en France, il a rédigé de nombreux essais et articles sur ce secteur primordial pour l’économie nationale et s’implique également dans le renforcement des capacités des agriculteurs nationaux.

C’est donc naturellement qu’il intègre le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche en tant que Secrétaire d’Etat à la Pêche. Le baptême du feu pour le jeune politique : confronter son expérience et expertise à l’exercice du pouvoir et à l’administration. La méthode est rigoureuse : un audit de l’existant, des rencontres avec toutes les parties prenantes et une stratégie impulsée par le jeune Secrétaire d’Etat avec le soutien et la participation active des acteurs du secteur.

Il y proposera l’ambitieux «Plan 3 P» qui vise à revivifier et trouver des synergies entre les Ports, les Pêcheurs et les Pêcheries. C’est tout un secteur qu’il convient à la fois de redynamiser, d’encadrer et de protéger de lui-même : l’approche sera à la fois économique, règlementaire et écologique. 100 millions de dinars sont ainsi consacrés en 2016 à la mise aux normes de 4 ports avec un objectif d’exportation clair : 300 millions de dinars à l’horizon de 2020. 

L’homme du consensus

  • On a fait appel à lui lors de la crise de Nidaa Tounes en tant que "Grand médiateur" pour tenter d’apaiser les tensions. Youssef Chahed ne réussira pas à réconcilier les deux parties obnubilées par les querelles d’ego et de personnes.

Il est ensuite nommé au nouveau Ministère des Affaires Locales, ancienne direction au sein du Ministère de l’Intérieur, dans le but de mettre en œuvre et en loi la décentralisation inscrite dans la Constitution et qui est l’un des objectifs de la Révolution de 2011.

Dans le contexte politique difficile de 2016 il réussira le tour de force de faire passer les lois relatives à l’organisation des nouvelles communes et celles préparant les élections municipales de 2017, un enjeu majeur pour la jeune démocratie tunisienne.

Le Ministère des Affaires Locales, son Ministre en tête, met en place un programme ambitieux pour améliorer la gouvernance locale et inciter les délégations spéciales à plus de transparence et de participation des citoyens dans les processus de décision contre des subventions permettant de financer les projets choisis par les citoyens. Résultat, 200 municipalités sur les 217 que compte la Tunisie ont procédé à des consultations participatives avec leurs citoyens, ouvrant le débat sur les projets à financer et ouvrant ainsi au niveau local le débat sur l’engagement des citoyens dans leurs localités.

DESIGNATION DE LA PRESIDENCE DU GOUVERNEMENT ET DE SA COMNSTITUTION

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here