Yosra Mahnouch illumina la soirée de clôture du Festival de Carthage, pour le grand bonheur des mélomanes

0
  • Yosra Mahnouch ou  la « Diva de la chanson arabe » comme l'ont surnommé Wadii Essafi et Khadhem Essaherqui 

Tunisie-Tribune (Soirée Yosra Mahnouche) – Le rideau est tombé, ce samedi 20 août 2016,sur la 52ème édition du Festival International de Carthage, dans une ambiance à la fois festive et conviviale, et ce, après un long, mais exaltant marathon  qui a démarré le 13 juillet.

L'ouverture s'était faite avec l’Orchestre symphonique d’Ukraine et la participation de Lotfi Bouchnak,  pour se poursuivre à la Basilique St Cyprien dans le cadre du programme « Hors les murs » qui comporte une série de rencontres de réflexion sur les pratiques culturelles  dans le cadre des « Matinales de Carthage ».

Mais ce prestigieux festival  est loin de fermer les portes puisqu’au-delà  les soirées musicales, le public aura rendez-vous avec quatre projections de  longs-métrages de qualité intrinsèque primés au niveau international,  au bonheur des cinéphiles et en consécration de sa vocation de fenêtre résolument ouverte sur tout ce qui se fait au plan international dans le domaine de la culture.

- Yosra-Mahnouche-Soirée-de-cloture-Festival-i,ternational-de-Carthage-2

Après les réussites des soirées antérieures et qui ont affiché des records d’affluences remarquables,  cette soirée de  clôture n’a pas dérogé à la règle dès lors que l’artiste Yosra Mahnouch à l’affiche de la soirée, a chanté elle aussi, devant des gradins archi-combles et a brillamment réussi à retenir ses fans jusqu’au bout de la nuit.

Devant un grand orchestre  oriental, vêtue en vert et noir, Yosra Mahnouch a enchanté l’assistance avec sa belle et puissante voix et avec son timbre vocal distingué révélé lors de ses  passages à la Super Star, puis au The Voice pendant lesquels elle a interprété les chansons éternelles arabes,  qui lui ont  valu l’admiration du grand public et celle de  grands artistes  dont WadiiEssafi et Khadhem Essaherqui lui ont attribué le surnom de « Diva de la chanson arabe ».

Lors de cette clôture, Yosra Mahnouch a démontré ses grandes capacités vocales et sa maitrise de la scène en interprétant les plus belles chansons de Warda, Fairouz, Souad Mohamed et Om Khalthoum. Face à ses performances d’artiste en pleine accomplie, le public n’a pas résisté à la tentation  de chanter en chorale les refrains de ses célèbres chansons dans une ambiance de fête totale.

Yosra a visité tous les styles, même les plus ardus en rendant hommage au patrimoine musical tunisien et à l’œuvre musicale de  son père Habib Mahnouchle, grand parolier et compositeur tunisien, auteur des plus belles chansons tunisiennes.  « AchAchahid », « Aid Al Hob », « Waskot Bas » « Fakrak » et tant d’autres titres et cocktails ont été proposés  ce soir-là  à un public qui en demandait encore et encore.

Mais l’artiste n’a pas manqué d’offrir à son public les airs les plus emblématiques du patrimoine musical irakien, dont l’incontournable « Mayhana » qui a enflammé les gradins. Et en signe de soutien aux jeunes artistes, YosraMahnouch  a invité sur scène le lauréat de la Star Academy, "Nessim Erraiess" qui a interprété une chanson tirée de son album sorti récemment.

- Yosra-Mahnouche-Soirée-de-cloture-Festival-i,ternational-de-Carthage-Nessim Erraiess

Avec la soirée de Yosra Mahnouch, la 52ème édition du Festival de Carthage a prouvé que le pari porté sur les jeunes talents et les projets novateurs est un pari sur l’avenir et sur le progrès.

- Yosra-Mahnouche-Soirée-de-cloture-Festival-i,ternational-de-Carthage-3

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here