Le Conseil d’administration de Portefeuille Libye-Afrique pour les investissements, en meeting à Tunis

0

Tunisie-Tribune – (Tunis le 29/09/2016) – Le Conseil d’administration de Portefeuille Libye-Afrique pour les investissements s’est réuni à Tunis, la semaine dernière, sous la présidence de Monsieur Al Kilani Salem, Président du Conseil, en présence de Monsieur Ahmed Kashada, le Directeur Général, et les membres du Conseil Messieurs Oussama Siala, Fakher Bouferna, Salah Awadh et Jamel Mahdawi.

Le Portefeuille Libye-Afrique pour les investissements œuvre pour la création d’opportunités d’investissements aux activités diversifiées et équilibrées visant à englober des sociétés évoluant dans divers secteurs et diverses industries, dans différentes régions, ceci en tant que volet de la stratégie de développement global de l’Etat libyen.

La société s’emploie à atteindre des dividendes durables à long terme  en adhérant à diverses industries, en s’implantant dans différentes régions et en investissant dans  des actifs de secteurs d’horizons divers.

Le Portefeuille Libye-Afrique pour les investissements gère en Tunisie actuellement deux domaines qui sont Oilibya et la chaine Laico. Oilibya Tunisie est parmi les sociétés pétrolières au rythme de croissance le plus rapide sur le marché tunisien, de par l’évolution, l’expansion de son réseau de distribution et de sa créativité en services, produits et planification. Avec 177 stations-services en Tunisie, Oilibya Tunisie est le plus grand réseau privé  de stations-services dans le pays.

Le Portefeuille Libye-Afrique pour les Investissements décline une multitude de produits dans les secteurs des hydrocarbures, des lubrifiants d’engins d’usines, le kérosène Jet, l’asphalte et divers autres services. Ainsi la société participe-t-elle  directement au dynamisme économique et commercial de la Tunisie et à son développement régional.

oilibya-le-conseil-dadministration-de-portefeuille-libye-afrique-pour-les-investissements-en-meeting-a-tunis

Oilibya Tunisie a investi, au cours des dernières années, en technologies de pointe, en équipements modernes, en laboratoires de recherche et de contrôle de qualité ainsi que dans le développement du réseau de distribution et dans le parc des transports indique Ridha Hassen El Amir, le Directeur général de Oilibya Tunisie.

Et d’ajouter, Oilibya a engagé les meilleures compétences tunisiennes dans le domaine. La société s’oriente aujourd’hui vers davantage de progrès quant à ses activités dans le respect de la déontologie et des règles de base de la concurrence loyale, a-t-il dit, en assumant sa responsabilité sociale là où elle se trouve.

Oilibya opère dans 22 pays en Afrique totalisant plus de 1250 stations services sur l’ensemble du continent et emploie 2600 personnes aux compétences et nationalités diverses.

Il est à rappeler que le capital Portefeuille Libye-Afrique pour les investissements est de l’ordre de 5 milliards de dollars américains. La société investit actuellement en hôtellerie, secteur foncier, secteur forestier, boiserie, l’exploitation minière, l’agriculture et la pêche dans des pays africains essentiellement. A rappeler également que  Portefeuille Libye-Afrique pour les investissements est l’une des sociétés appartenant à  la Société libyenne d’investissements qui est le Fonds souverain libyen.

En moins de deux ans, le Portefeuille Libye-Afrique pour les investissements a fondé la Société africaine des télécommunications qui a permis à la Libye de s’installer dans trois pays africains en 2007. L’on s’attend à ce que  la Société africaine des télécommunications soit l’un des principaux opérateurs dans les télécommunications au continent africain. Le Portefeuille aspire aussi à investir en Libye.

Le Portefeuille planifie, avec une transnationale, une étude pour la création de deux cimenteries pour satisfaire la demande interne et exporter la surproduction en ciment. Le Portefeuille planifie également de transformer la société en holding, société africaine  d’investissement,  caractérisé de souplesse dans ses transactions  et d’aisance en traitant avec les marchés financiers.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here