Pluies diluviennes à La Manouba : Un jeune homme meurt électrocuté

0

Tunisie-Tribune (Pluies diluviennes) – Un jeune homme de 27 ans a trouvé la mort, lundi 5 juin 2017, à la suite des pluies diluviennes qui se sont abattues sur La Manouba.

Le jeune homme a été électrocuté alors qu’il tentait de s’agripper à un poteau électrique pour éviter d’être emporté par les eaux torrentielles.

Transporté à l’hôpital, il est décédé avant l’intervention des équipes médicales. Son corps a été transféré au service de médecine légale de l’hôpital Charles Nicolle, a indiqué une source sécuritaire au journaliste de l’Agence TAP.

Selon le directeur régional de la Protection civile de la Manouba, le colonel Jamel Ouerfelli, les fortes précipitations qui se sont abattues sur la région ont favorisé la stagnation de grandes quantités d’eaux pluviales à l’entrée de la ville de la Manouba, au niveau de l’hôpital Mohamed Kassab.

Les agents de la protection civile sont intervenus pour évacuer les eaux. Une dizaine de véhicules était bloquée par les eaux et une vingtaine d’habitations sinistrées, notamment à Sidi Amor, cité Ben Younes, Douar Hicher, Den Den et Tebourba, a-t-il précisé.

Les équipes de la protection sont à pied d’œuvre pour venir en aide aux sinistrés, a-t-il ajouté.

Plusieurs locaux commerciaux ont été, aussi, endommagés par les eaux.

Le ministre de l’Équipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, Mohamed Salah Arfaoui, et le gouverneur de la Manouba étaient sur les lieux pour suivre de près les interventions des équipes de la protection civile, municipales et celles de l’équipement et de l’assainissement.

Selon lui, les dégâts enregistrés dans les gouvernorats de Tunis et de la Manouba, sont dus à l’accumulation de détritus et d’amas de terre dans le réseau d’évacuation des eaux et l’incapacité de ce réseau, face à cet événement météorologique si exceptionnel et aux grandes quantités de pluies déversées, d’assurer l’évacuation de façon normale.

Il a rappelé que la ville de la Manouba connait, actuellement, une multiplication de chantiers de travaux publics, dont le réseau ferroviaire rapide.

Par ailleurs, il a été décidé la fermeture, pendant 48 heures, du service d’urgences de l’hôpital Mohamed Kassab d’orthopédie, qui a été, en partie, submergé par les eaux, a déclaré, à l’agence TAP, la directrice régionale de la santé publique, Imene Souissi.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here