ARP : la ministre de la Santé auditionnée sur la situation du secteur sanitaire dans les régions

0

Tunisie-Tribune (ministre de la Santé) – La commission parlementaire de la Santé et des affaires sociales a auditionné, jeudi, la ministre de la Santé, Samira Merai au sujet de la situation du secteur de la santé dans les régions.

Dans sa réponse aux questionnements des députés, la ministre a indiqué que son département œuvrera à alléger la charge qui pèse sur certains hôpitaux universitaires et régionaux afin de développer les services dans les centres de santé de base.

Elle a, dans ce contexte, fait savoir qu’un programme de réhabilitation de 40 centres de santé de base a été mis en place, au titre de 2017, dans plusieurs gouvernorats dont ceux de Gabès, Tataouine, Medenine, Kébili et Tozeur.

« Il est également prévu de réhabiliter 40 autres centres », a-t-elle ajouté.

Et de souligner que le rôle de ces centres ne se limite pas seulement à fournir les soins mais englobe aussi la prévention et la lutte contre les maladies transmissibles et non transmissibles dont le coût des traitements représente 65% du budget du ministère de la santé.

Pour ce qui est des projets de santé non exploités, Samira Merai a souligné que 85 de ces projets sont entré depuis septembre 2016 en phase de réalisation.

S’agissant du manque d’équipements médicaux dans les hôpitaux, elle a fait savoir que 25 scanners ont été installés dans divers hôpitaux régionaux (Ariana, Ben Arous, Ben Guerdane, Béja, Zaghouane et Tatatouine) et dans des hôpitaux universitaires.

Et d’ajouter que cinq appareils d’imagerie par résonnance magnétique (IRM) ont été installés dans les hôpitaux universitaires de Kairouan et de Sousse et dans les hôpitaux régionaux de Medenine, de Sidi Bouzid et du Kef.

Huit appareils de cathétérisme cardiaque, a-t-elle dit, ont été également installés dans les hôpitaux régionaux de Gabès, de Kasserine, de Jendouba et de Gafsa et dans les hôpitaux universitaires de la Marsa et de Kairouan.

La ministre a, par ailleurs, fait savoir que les hôpitaux régionaux de Tozeur et de l’Ariana (Institut Salah Azaiez) ainsi que les hôpitaux universitaires de Nabeul, de Monastir et de Sousse ont été dotés de six appareils de mammographie.

Elle a, d’autre part, fait savoir que dix services d’urgence dans les hôpitaux vont être réhabilités, annonçant la création de cinq autres dans les hôpitaux situés dans les régions à forte densité de population.

Par ailleurs, Merai a souligné que le programme de renforcement de la médecine de spécialité se poursuivra de 2017 à 2019.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here