L’association Shams mise au pilori par le conseil syndical des Imams qui intente un procès pour la fermeture de sa WebRadio

0
  • L’association Shams vient de lancer une radio sur le Web pour se pencher sur les préoccupations des homosexuels en Tunisie.

Tunisie-Tribune (L’association Shams) – Le secrétaire général du conseil syndical national des Imams et cadres des mosquées (Organisation tunisienne du travail), Chihebeddine Tlich, a révélé mercredi que l’association « Shams » pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie est financée par l’ambassade des Pays-Bas.

Selon lui, « le lancement, récemment, d’une radio par l’association, constitue un danger imminent pour nos valeurs et notre identité religieuse et sociale« .

Lors d’une conférence de presse à Tunis, Tlich a mis en garde contre « la banalisation de la décadence morale vu que la reconnaissance de l’association et sa radio revient à défendre la délinquance sexuelle« .

Il a appelé l’Etat à « prendre les mesures nécessaires au sujet de ce financement suspect« .

Selon le syndicaliste, cette conférence de presse a pour objectif d’informer l’opinion publique sur le procès intenté par le conseil syndical contre l’association pour obtenir la fermeture de la radio lancée sur le web.

« Permettre à l’association de diffuser ses opinions est contraire à la religion et à la loi« , a-t-il estimé.

Et d’ajouter, la création de l’association Shams (2015) constitue une violation manifeste de l’article 6 de la Constitution qui dispose que l’Etat est le gardien de la religion et s’engage à protéger le sacré.

Le 11 décembre courant, l’association Shams lance une radio sur le Web pour se pencher sur les préoccupations des homosexuels en Tunisie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here