Papier et énergie : Etats des lieux, problématiques et stratégies arabes pour des perspectives particulièrement viables

0

Tunisie-Tribune (Papier et énergie) – Organisée par la SNCPA, la conférence qui avait pour thème « Papier et énergie » a été une occasion unique pour les professionnels du métier et les membres de l’Union arabe des industries du papier pour débattre des problèmes du secteur et de proposer des solutions pour un avenir meilleur.

Organisée dans un hôtel de la banlieue de Tunis, cette rencontre a été très instructive pour tous les présents, spécialistes, observateurs et journalistes. M. Labid Ghodhbani, PDG de la Société Nationale de Cellulose et de Papier (SNCPA), a mis l’accent dans son allocution de bienvenue sur la recherche de partenaires éventuels afin de donner un nouveau souffle au secteur.

M. Labid Ghodhbani : «Pour la création de nouveaux marchés »

« L’effort à ce sujet est considérable avec notamment l’apport du ministère de l’Industrie et des petites et des moyennes entreprises. Cette rencontre traite de l’usage de l’énergie dans le papier. Elle vise aussi la création de nouveaux marchés dans les pays arabes, des échanges d’expériences qui seront très utiles pour tous au moment où la SNCPA passe par une période de restructuration avec une nouvelle stratégie. Des études sont en cours avec la Banque Islamique de Développement pour la création de nouveaux projets en commun ».

Taoufik Abbès : « bien accompagné par l’UGTT, l’Etat s’engage à aider la SNCPA à relever ses défis de production et de création d’emplois »

Passant la parole à Taoufik Abbès, le chef de cabinet du ministère qui a supplée le ministre, retenu par des obligations professionnelles, a souhaité la bienvenue au président de l’Union arabe, M. Fédi Jemaiel tout en remerciant les députés présents notant que l’Etat s’engage à aider la SNCPA pour la création d’emplois et relever les défis pour faire de son mieux pour assurer l’étude globale pour la mise à niveau nécessaire.

De son côté, le SG de l’Union des travailleurs a indiqué que la SNCPA continue à œuvrer dans le bon sens afin d’assurer sa mission sociale et économique dans la région de Kasserine avant de remercier l’Union arabe qui contribue efficacement à la réussite de cette conférence. La parole a été cédée ensuite à Fédi Jemaiel, président de l’Union arabe qui a tenu à rendre hommage aux organisateurs de cette rencontre et mettre en valeur le rôle important de cette industrie dans l’économie, le savoir et la science, sachant que ce genre d’industrie est partout présente dans la vie quotidienne, via l’emballage et les livres scolaires.

Problématiques du jour

Cependant la concurrence est rude et il est urgent de trouver les moyens d’y résister en créant des emplois et en cherchant l’essor de l’économie.

Quant-aux problèmes rencontrés, il y a lieu de citer celui posé par l’exportation qui constitue un obstacle difficile à sauter par les pays arabes face à ceux de l’Europe ou de l’Asie. L’Union Arabe fait tout pour réguler l’exportation de et vers nos pays. Il faudrait aussi consolider la production nationale pour concurrencer les meilleurs.

 Le rôle principal de l’Union étant de cimenter les liens entre les pays arabes pour une complémentarité salutaire car le progrès passe inévitablement par la collaboration entre tous les Etats arabes.

La culture, le recyclage du papier et les 800 «barbachas»

Pour sa part, Mokhtar Zanned, le PDG d’Aramis Group a évoqué la question du recyclage du papier dans les pays arabes avant de mettre en exergue l’importance du rôle des déchets ramassés par les << barbachas>>. Un secteur à consolider en améliorant les conditions de ces personnes très utiles mais qui n’ont aucune couverture sociale.

 Aujourd’hui, la production du papier dans le monde est de 6.000.000.000 de dollars pour 80.000 000 de tonnes alors que la production dans le monde arabe ne représente que 1,5 de la production mondiale. Il est nécessaire de prévoir une banque de données et de coordonner les lois relatives à la douane.

Zanned a appelé aussi à la création d’une culture chez les jeunes, à encourager et protéger les barbachas au nombre de 800 en Tunisie et d’appeler la société civile à apporter sa contribution à l’œuvre.

Le papier, l’Energie et les Médailles aux plus méritants dans leurs contributions à l’essor de ce secteur

Quant à M. Néjib Boujenah, il a appelé à l’usage de l’énergie dans la production du papier surtout que cette énergie est heureusement subventionnée par l’Etat et à cogénération avec le gaz naturel.

Le raffinage, un avenir pour le papier et la cellulose a constitué le thème développé par Nacer Ayed. Avant la clôture de la séance, M. Labid Ghodhbani, des médailles ont été décernées à tous ceux qui contribuent efficacement à l’essor de ce secteur et en premier lieu au président de l’Union arabe, principal invité.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here