Aéroports : des voleurs de bagages jugés et relâchés en fonction de la valeur insignifiante de leur butin et non en fonction de leurs actes !

0
  • Malgré le renforcement de l’arsenal répressif et l’installation de nouvelles caméras de surveillance, ainsi que les nouvelles mesures de contrôle, le vol de bagages dans les aéroports constitue à sévir au grand dam des passagers et des autorités. 

Tunisie-Tribune (des voleurs de bagages jugés et relâchés) – …la déclaration  du ministre du transport, Radhouane Ayara, devant l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple) risque de faire beaucoup de bruits.

En effet, auditionné, ce lundi 4 juin 2018, par la commission parlementaire chargée des affaires des tunisiens résidents à l’étranger, le ministre a reconnu que les agents de l’aéroport de Tunis Carthage, arrêtés pour vol de bagages, ont été libérés : « Leurs chefs d’accusation, dans la majorité des cas, ne relèvent pas du crime. La Justice les a donc libérés car les affaires volées sont jugées insignifiantes », a-t-il expliqué devant les députés.

Le ministre lui-même ne semble pas être d’accord avec cette procédure de justice !

Le ministre du Transport a, dans ce contexte, affirmé que son département considère qu’un vol de bagages constitue une trahison vis-à-vis d’une personne tierce. « Nous insistons sur la nécessité de combattre ces crimes. Nos statistiques soulignent la baisse significative de ce phénomène, enregistrée ces derniers mois », a encore ajouté Radhouane Ayara.

Source Aéro-News

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here