Maintien de la suspension de l’activité des stations-service vendredi

0

Tunisie-Tribune ( stations-service ) – La Chambre syndicale nationale des gérants et propriétaires de Stations-service a maintenu une suspension de l’activité des Stations-service sur tout le territoire de la république, vendredi 12 avril 2019, après l’échec d’un nouveau round de négociations jeudi pour parvenir à un accord avec le ministère de l’industrie et des petites entreprises sur une augmentation de la marge bénéficiaire, a déclaré à l’agence TAP le ministre de l’Industrie Slim Feriani.

Les représentants de la chambre ont rejeté la proposition du ministère de programmer deux augmentations supplémentaires de la marge bénéficiaire dans les mois à venir, et ont donc insisté pour décréter la grève et suspendre l’activité des stations-service”, a-t-il précisé.

La Chambre de la Fédération tunisienne de l’industrie et du commerce avait décidé le 5 avril de suspendre l’activité des stations-service pour demander au ministère de ”mettre en œuvre les mesures de prise en charge de l’augmentation des salaires des travailleurs du secteur, au titre de 2018 avec effet rétroactif et des dispositions du décret n° 1996 de 1991 sur les articles et produits exclus du régime de la liberté des prix”.

Il a fait valoir que la chambre a pu bénéficier d’une augmentation de la marge bénéficiaire après le réajustement des prix des carburants le 31 mars dernier, affirmant que cette augmentation et les deux autres augmentations proposées jeudi sont suffisantes pour couvrir les majorations revendiquées dans les salaires des agents des stations-service.

Feriani a souligné que la chambre syndicale des agents et propriétaires de stations-service fait partie des chambres n’ayant pas pris l’engagement de mettre en vigueur l’augmentation des salaires du secteur conformément aux accords entre l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) et l’Union de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA).

Le ministre a souligné le souci de son département, grâce au dialogue permanent, de faire résoudre ces dossiers, appelant à tenir compte des finances publiques et des équilibres financiers de l’Etat.

Il a expliqué que toute augmentation alourdirait les dépenses de subvention et affecterait donc l’équilibre du budget de l’Etat.

La décision de la Chambre de fermer des stations-service coïncide avec une grève organisée le 12 avril par l’Union générale des professions et des services de l’Union générale tunisienne du travail dans diverses stations-service de la République, après l’échec de la conclusion d’un accord avec la Chambre nationale des agents et propriétaires de stations service et la signature de l’annexe de l’accord réajusté sur l’augmentation des salaires aux titres de 2018 et 2019 pour les travailleurs de ce secteur.

Les 12 et 13 avril, les travailleurs du transport de marchandises et de carburant sur les routes observeront également une grève sur tout le territoire de la République.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here