Prévention de l’extrémisme et promotion de la démocratie Par des échanges internationaux

0

Tunisie-Tribune (Prévention de l’extrémisme) – Il ne suffit pas de lutter contre l’extrémisme violent, il faut le prévenir, cela nécessite de faire appel à des formes de « puissance douce» à même de prévenir une menace provoquée par des interprétations faussées de la culture, par la haine et par l’ignorance, l’extrémisme radical n’est pas inné, il est créé, alimenté, le processus de radicalisation doit être désamorcé, en élaborons des initiatives de renforcement des capacités pour les professionnels dans le domaine de la jeunesse sur les façons de faire face à l’extrémisme violent, c’est dans ce cadre que ce projet à vu la lumière, organisé par le club culturel Ali Belhouane, l’Institut Espagnol de la Jeunesse et le Service international de la jeunesse de l’Allemagne du 24 au 28 juin 2019 à Gammarth –Tunis, avec la participation de 06 bénéficiaires de chaque pays provenant d’institutions publiques parmi les professionnels et spécialistes chargés d’informer et d’encadrer les groupes vulnérables menacés de comportements dangereux et  capable à mettre en place des programmes éducatifs qui contribuent à renforcer la résilience des apprenants face à l’extrémisme violent et atténuent les éléments qui alimentent ce phénomène.

Ses participants se sont réunis pour échanger les expériences et étudier diverses approches pédagogiques relatives à la prévention de l’extrémisme violent et à la recherche de mécanismes de prévention communs pour lutter contre ce phénomène.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here