Carole Samaha, la diva libanaise appréhendait ce retour au festival de Carthage… ce fut un triomphe

0

Tunisie-Tribune (Carole Samaha) – La Diva libanaise, Carole Samaha appréhendait ce retour à Carthage après son passage peu lumineux d’il y a cinq ans. Pour cette soirée, l’artiste a mis les bouchées double. et est apparue sur la scène du théâtre romain de Carthage pleine d’énergie et d’entrain.

Dés les premiers instants, Carole Samaha a diffusé une telle vivacité et beaucoup de bonne humeur, elle communique avec son public et elle paraissait émue et excitée de voir les gradins du théâtre archi plein.

Le programme de la soirée paraissait si bien préparé, elle enchaine ses titres les plus connus et ses tubes à succès sans interruption : Ismaani, amal, khallini bhali, adhwaa echohra, ghali alaya… le rythme montait en crescendo et son public la suivait voguant d’un titre à un autre, l’accompagnait au chant, réclamait les airs qu’il préférait, et en demandait encore et encore plus.

Généreuse, Carole était aux petits soins, elle offrait à son public le meilleur d’elle-même, ses chansons aux merveilleuses paroles avaient les mots sincères et justes pour chanter l’amour, le déchirement, la séparation, la douleur, la joie, l’espoir, la force et la détermination.

La voix exceptionnelle de celle qui a fait ses débuts avec les Rahabani et pour qui le théâtre lui a apporté charisme et présence, a retenti dans l’enceinte de Carthage avec force et subtilité.

Du répertoire international Carole a choisi deux titres : le premier en français «  je t’aime » de Lara Fabian, et «  The show must go on » de Freddy Mercurey deux chansons qui ont révélé la puissance de sa voix et l’émotion qui s’en dégage.

Pour faire plaisir à son public Carole Samaha a offert, à la fin de son concert, trois chansons de feu Hedi Jouini, « Awel Nadhra », « Hobbi Yetbaddel Yetjadded » et «  El youm Galetli », et ce fut un moment qui a enchanté ses fans pour finir son show avec « baladi ».

Ce come back de Carole Samaha, était un réel enchantement, une artiste élégante, une voix incontestable, dotée d’un charisme et un talent qui lui a permis de rendre heureux son public, le défi est relevé effaçant tout mauvais souvenir.

Et lors de la conférence de presse qui s’est tenue dans les coulisses, l’artiste paraissait sereine et apaisée, « Carthage m’inspire, le public me charge d’une brelle énergie, et c’est le secret de la réussite, j’ai tout fait pour que cette soirée soit un moment agréable pour nous tous, un moment de joie et de partage et pour cela j’ai choisis un programme qui regroupe de l’ancien et du nouveau avec le plus d’énergie et d’ondes positives ». 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here