La ministre de la Femme annonce la création d’un centre de référence de préscolarité

0

Tunisie-Tribune (centre de référence de préscolarité) – La ministre de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Seniors, Neziha Laabidi, a annoncé, jeudi 5 septembre, la création d’un centre de référence de pré-scolarité, dont l’objectif est de promouvoir la qualité des services et de l’enseignement dans le domaine de l’éducation.

Dans une déclaration faite aux médias en marge d’une conférence de presse organisée, jeudi à Tunis, Laabidi a indiqué qu’un jardin d’enfants pilote intégré dans la région d’El Omrane sera aménagé pour faire office d’un centre de référence de pré-scolarité et dont la capacité d’accueil atteindra les 120 enfants, outre l’aménagement d’un espace qui sera réservé à l’éducation parentale et familiale et fera partie intégrante dudit centre.

Le processus d’inscription au centre en question, vise principalement à promouvoir la qualité des services dans le domaine de l’éducation préscolaire”, a-t-elle indiqué, faisant remarquer que le centre de référence ouvrira ses portes au mois d’octobre prochain, avant d’être généralisé sur l’ensemble du territoire au mois de mai 2020.

Laabidi a ajouté que le ministère de tutelle œuvre actuellement à augmenter le nombre d’enfants profitant du programme d’aide aux enfants abandonnés et ceux issus de familles défavorisées et leur intégration dans les jardins d’enfants du programme “Rawdhetna fi Houmetna” (Notre jardin d’enfants est dans notre quartier), dont le nombre d’enfants bénéficiaires atteindra les 10 mille enfants au terme de 2020, alors que leur nombre s’est établi à environ 7 mille enfants au terme de l’année scolaire 2018-2019.

La ministre de la Femme a, dans ce contexte, précisé que l’Etat se chargera, dans le cadre de ce programme, des frais d’inscription des enfants dont l’âge varie entre 3 et 5 ans, à raison de 25 dinars pour chaque enfant, et ce, en vue de garantir le droit de tous les enfants à une pré-scolarité et afin de consolider le principe de l’égalité des chances entre tous les enfants.

Par ailleurs, Laabidi a indiqué que son département se penche sur la création d’une application qui servira à fournir un travail d’évaluation des acquis cognitives et éducationnelles des enfants, outre la mise en place d’une stratégie d’évaluation du programme de soutien aux enfants issus de familles défavorisées et aux enfants abandonnés, en étroite collaboration avec le ministère des affaires sociales.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here