Rwanda : 14 morts dans une attaque proche d’une zone touristique

0

Tunisie-Tribune (attaque proche d’une zone touristique) – Une attaque, menée par des hommes armés non identifiés a fait 14 morts dans la nuit de vendredi à samedi, au nord du Rwanda, dans une région frontalière de la République démocratique du Congo (RDC). « Dans la nuit du 4 au 5 octobre, un groupe de terroristes munis principalement d’armes blanches ont attaqué le secteur de Kinigi, dans le district de Musanze, et ont tué et blessé des résidents », a indiqué la police rwandaise dans un communiqué. Au total, 6 personnes ont été tuées à l’arme blanche et 2 autres par armes à feu.

Une zone touristique

Le district est connu des touristes pour le parc national des volcans, qui abrite des gorilles des montagnes et fait face côté congolais au célèbre parc des Virunga. Il a par le passé déjà été le théâtre d’attaques menées par des rebelles venus de RDC opposés au gouvernement rwandais.

Le Conseil de développement du Rwanda a voulu rassurer les touristes, affirmant que « l’ordre a été rétabli ». Dans un communiqué, il a ainsi assuré que « les services touristiques continuent d’opérer normalement dans le parc national des volcans et dans tous les autres parcs nationaux et attractions au Rwanda ».

19 « terroristes » tués par la police

« Les forces de sécurité ont été en mesure de suivre ces terroristes, de tuer 19 d’entre eux et d’en arrêter cinq », a indiqué la police dans un communiqué. Elle n’a toutefois fourni aucun détail sur ces assaillants. Plusieurs sources militaires ont évoqué la possibilité que ces hommes armés soient des rebelles opposés au gouvernement rwandais venus de RDC. John Bosco Kabera, un porte-parole de la police, a assuré à l’AFP que « des enquêtes sont en cours pour retrouver toute autre personne ayant pris part à cette attaque ».

Le Rwanda doit faire face à la menace de plusieurs groupes rebelles basés en RDC, en tête desquels le Front démocratique de libération du Rwanda (FDLR), une milice hutu fondée par des responsables du génocide rwandais de 1994, qui avait fait quelque 800.000 morts selon l’ONU, essentiellement au sein de la minorité tutsi. La dernière attaque menée par des rebelles au Rwanda date de décembre 2018. Elle avait mené à la mort de deux soldats rwandais dans le district de Rubavu, au sud de celui de Musanze.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here