Entrée en exploitation du champ Nawara, fin décembre 2019

0

Tunisie-Tribune (champ Nawara) – L’entrée en exploitation du Champ Nawara pour l’extraction du gaz naturel du Sahara de Tataouine, initialement prévue pour le mois d’octobre , aura lieu fin décembre 2019, a déclaré  Mongi Nairi, directeur des projets et du développement à l’ETAP.

Le gouvernement tunisien table sur ce projet, pour réduire le déficit énergétique du pays de 30% et partant atténuer la dépendance énergétique du pays et l’importation du gaz de l’étranger.

« Ce champ dont l’entrée en production a accusé un retard en raison de difficultés survenues au cours de la phase d’expérimentation, va produire 2,7 millions de m3 de gaz, soit la moitié de la production nationale et 17% de la consommation nationale. Il va aussi, produire 7 mille Baril de condensat par jour  » a-t-il expliqué.

Nairi a indiqué que les négociations sont en cours avec la STEG pour approvisionner le projet « Nawara », au courant de cette semaine en gaz brut, pour son utilisation dans les expérimentations menées, afin de garantir un démarrage immédiat de la commercialisation du gaz, dès l’entrée de l’exploitation de Nawara.

En fait, dans le cadre de budget de l’Etat 2020, le gouvernement compte sur l’entrée en exploitation de Nawara, pour réaliser un taux de croissance de 2,7%, basée essentiellement sur une évolution des industries non manufacturières de 0,9% en 2019 à 7 % en 2020.

L’expert comptable Walid Ben Salah a déclaré , qu’il est nécessaire de respecter les délais de démarrage de l’exploitation du champ, car tout retard risque de mener à l’élaboration d’une loi de Finances complémentaire.

De même, le projet de budget 2020 prévoit une réduction de 26% du volume de la subvention des hydrocarbures qui se situe actuellement, à 1800 millions de dinars, ainsi qu’une diminution des dépenses dédiées à la STEG et la STIR, de 500 millions de dinars.

Historique du projet « Nawara »

Le projet « Nawara » a été découvert en janvier 2006, dans le cadre du permis d’exploration de Jenein Sud (situe au sud du gouvernorat de Tataouine). Des campagnes de forage ultérieures ont donné lieu à huit autres puits réussis en 2010. La Concession Nawara a alors été attribuée à l’ETAP et OMV par le Ministère de l’Industrie.

En 2008, l’Entreprise Tunisienne des Activités Pétrolières (ETAP), OMV, ENI (qui a quitté le consortium à la fin 2012) et Pioneer (OMV a acheté ses actifs Tunisiens en Janvier 2011). ont lancé le Projet de Gaz du Sud Tunisien en vue de transporter le futur gaz/condensat.

Le Projet de Gaz du Sud Tunisien comprend une Unité Centrale de Traitement au site du puits de Nawara et un pipeline de 370 km de Nawara à Gabes où une Unité de Traitement de Gaz sera installée.

En Avril 2012, le Gouvernement Tunisien de l’époque a modifié de manière unilatérale le trajet du pipeline, afin d’inclure la ville de Tataouine. Etant donné que le trajet modifié aurait rendu le projet non viable économiquement et techniquement plus complexe, le Gouvernement a convenu de revenir au trajet original avec l’unité à Gabes en Février 2013. En Mars 2014, le Gouvernement a annoncé qu’il construira une ligne secondaire vers la ville de Tataouine independamment du projet Nawara afin de répondre à la demande locale de gaz ainsi que pour créer de nouveaux emplois.

Le projet de développement de Nawara est un projet d’infrastructure stratégique pour la Tunisie permettant la valorisation des ressources en gaz du Sud de la Tunisie. Pour OMV, ce projet conjoint avec l’ETAP (50/50% ETAP / OMV) est une partie importante de sa stratégie de croissance en Tunisie et dans son portefeuille d’activites a l’international.

Le coût global du projet s’élève à 1204 millions de dollars, soit l’équivalent de 3432,93 millions de dinars.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here