La Renault Clio hybride E-Tech 2020 au Salon de Bruxelles (présentation détaillée)

0

Tunisie-Tribune (Renault) – Le Salon de Bruxelles ne vous parle peut-être pas, mais Renault y a dévoilé les versions hybrides de deux de ses modèles phares. Si l’on a déjà vu le Captur E-Tech plug-in sur Automobile Propre, nous avons pu découvrir la Clio E-Tech lors de son avant-première au Salon de Bruxelles.

Pas de fantaisie stylistique

E-Tech, c’est le blaon des véhicules hybrides de Renault. Il faudra s’y faire, car trois modèles du genre sont prévus en 2020, et 12 d’ici 2022. Les Captur et Mégane E-Tech plug-in seront rechargeables, tandis que la Clio E-Tech est une hybride « simple ».

Esthétiquement, cela se traduit très timidement sur l’urbaine française. On remarque les badges E-Tech (hayon et montant latéraux), et si l’on se penche à l’arrière, une nouvelle jupe apparaît en bas de caisse. Probablement pour améliorer l’aérodynamisme. Enfin, on aperçoit des finitions bleues dans la calandre et bas de caisse latéraux sur les photos officielles. Elles n’existaient pas sur le modèle exposé, on les imagine ainsi optionnelles.

Au volant, pas de différence avec les Clio essence ou diesel. La citadine reprend la planche de bord à l’identique, qui a fortement progressé en termes de présentation et matériaux sur cette cinquième génération. Nuance toutefois, l’écran derrière le volant affichera des données spécifiques sur le mode de conduite ou la régénération d’énergie.

La puissance plus que l’efficience

Sous le capot, la marque recourt à un système original. Le bloc essence 4 cylindres 1,6 litre est ainsi associé à deux moteurs électriques pour une puissance cumulée de 140 chevaux. Il est proche du système du Captur E-Tech plug-in, où la puissance des moteurs électriques diffère. En comparaison, la Toyota Yaris hybride revendique 114 chevaux.

C’est surtout au niveau de la boîte de vitesses que la citadine est atypique avec un fonctionnement à crabots, sans embrayage. 16 modes de fonctionnement seront possibles grâce à cette technologie. Tous seront automatiquement choisis par le véhicule, sans intervention du conducteur. Exemple, la Clio hybride démarrera en électrique, passera sur la pleine puissance lors de fortes accélérations, ou en mode génération d’énergie via le bloc essence.

Renault promet 80% de conduite électrique, et une consommation de 4,5 l/100 km pour 100 g/km de CO2, soit une valeur au niveau de la version essence TCe 100 ch. On attendait mieux, même si l’on savait la batterie limitée à 1,2 kWh.

Pour finir, nous ignorons le prix de cette version Renault Clio E-Tech. Compte tenu de sa puissance, elle se positionnerait en haut de gamme. Deux choix se présentent. Renault peut afficher un tarif supérieur à l’essence TCe 130 ch (dès 22.600 €), ou remplacer celle-ci pour éviter le malus (240 €) et abaisser le CO2 de sa gamme. En décembre, un prix de 22.500 € était évoqué, pour une disponibilité en juin 2020.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here