Abir Moussi ose et se distingue face aux ahuris : « le parti Destourien doit renaître de ses cendres »

0

Tunisie-Tribune (Abir Moussi ose et se distingue face aux ahuris) – Le Parti destourien libre (PDL) a organisé un meeting, ce samedi 18 janvier 2020, afin de commémorer le 68ème anniversaire du déclenchement de la résistance populaire armée contre les colons français en 1952 et l’arrestation des dirigeants destouriens et parmi eux Bourguiba.

Outre la présidente du PDL et la cheffe de son bloc parlementaire, Abir Moussi, plusieurs figures destouriennes notables ont été présentes à ce meeting à l’instar du militant, défenseur des droits de l’Homme et doyen des députés, Ali Ben Salem.

Le meeting a démarré avec la récitation de la Fatiha au complet (celle prononcée dans les événements religieux) en mémoire des martyrs de l’indépendance et du terrorisme suivie par l’entonnement de l’hymne national.

Les membres et sympathisants du PDL ainsi que les destouriens présents ont, ensuite, scandé des slogans contre le président du Parlement et chef d’Ennahdha, Rached Ghannouchi à l’instar de « La Tunisie est libre, les Frères musulmans et Ghannouchi dehors ! ».

A cette occasion, Abir Moussi a prononcé un discours rappelant les événements du 18 janvier 1952 aussi bien que la lutte des militants destouriens depuis la fondation du Parti libéral constitutionnel par Abdelaziz Thâalbi en 1920 et dont le PDL assure la relève selon Mme Moussi.

Et d’ajouter que cela fait 100 ans que le parti du Destour milite pour la Tunisie et que la lutte se poursuit par les différentes générations des destouriens assurant que le parti doit renaître de ses cendres et retrouver sa gloire.

« Nous n’avons aucun conflit idéologique avec qui que ce soit ! Notre loyauté est uniquement pour la patrie et le peuple tunisien ! », souligne Abir Moussi.

Source : BL/BN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here