Ligue des champions : l’Atalanta domine Valence, Tottenham surpris par Leipzig

0

Tunisie-Tribune (Ligue des champions) – Pour sa grande première, l’Atalanta Bergame a surclassé le FC Valence, mercredi soir, en 8es de finale aller de la Ligue des champions (4-1). Bousculé par le RB Leipzig, Tottenham a, pour sa part, concédé une inquiétante défaite devant son public (0-1).

L’aventure européenne du FC Valence a pris du plomb dans l’aile, mercredi 19 février, sur la pelouse de l’Atalanta Bergame. Face au club italien, le 7e de Liga n’a pas pesé lourd, balayé 4-1,et devra cravacher s’il veut s’offrir « remontada » en 8es de finale retour de la Ligue des champions. Le cauchemard valencian n’a pas tardé à se matérialiser, puisque l’Atalanta a trouvé la faille dès le quart d’heure de jeu, grâce à Hateboer (1-0, 16e), avant qu’Ilicic ne double la mise juste avant la pause (2-0, 42e).

Au retour des vestiaires, les Italiens ont plié la rencontre en l’espace de cinq minutes, par l’intermédiaire de Freuler (3-0, 57e) puis de nouveau Hateboer (4-0, 62e), auteur d’un doublé. Et si un mince espoir persiste du côté du club ché, il le doit à Cherichev. Entré en cours de jeu à la 65e minute, il a réduit le score dans la foulée (4-1, 66e). Une ultime réalisation qui ne laisse toutefois que peu de doutes suur l’issue de ce 8e de finale, puisque le FC Valence, qui est toujours en proie à une crise de direction en interne, devra marquer au moins trois fois à Mestalla pour garder espoir.

Tottenham surpris à domicile

L’autre rencontre du soir, qui opposait Tottenham au RB Leipzig, a accouché d’une petite surprise. Bousculés durant toute la rencontre par le club allemand, les Spurs ont fini par craquer autour de l’heure de jeu, sur un pénalty de Werner (0-1, 58e).

Et, amputés de Kane et Son en attaque, les hommes de José Mourninho n’ont jamais réussi à refaire leur retard et devront donc aller s’imposer en Allemagne pour rejoindre les quarts de finale d’une compétition qu’ils étaient passés tout près de remporter, il y a neuf mois à peine.

Avec France 24

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here