Emmanuel Macron : « Le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu’au lundi 11 mai »

0

Tunisie-Tribune ( Emmanuel Macron) – Alors que la pandémie de coronavirus progresse toujours à travers le monde, le chef de l’État Français, Emmanuel Macron vient, au cours de son discours de 19h00 de ce lundi 13 avril 2020, de confie que la France n’était « pas assez préparée », pour la pandémie. « Comme tous les pays du monde, nous avons manqué de blouses de gants, de gel hydroalcoolique… ». Cependant « grâce aux efforts », des Français, « nous avons multiplié par cinq la production de masques ».

S’il confie qu’il y a eu des « ratés, des procédures inutiles, et des faiblesses », Emmanuel Macron salue aussi « des succès », ces dernière semaines, comme la multiplication des lis d’hôpitaux ou l’enseignement à distance. « Nous avons innové, osé, agi. »

« NOUS AVONS PROGRESSÉ »

Si « la fatigue et la lassitude » de certains, le « deuil et le chagrin » des autres, fait de cette période un épisode « difficile », Emmanuel Macron l’assure : « nous avons progressé. « Les résultats sont là : depuis plusieurs jours, les entrées en réanimation diminuent, l’espoir renaît. »

CONFINEMENT JUSQU’AU 11 MAI

Si « l’espoir renaît, rien n’est acquis », a déclaré le chef de l’État. C’est pourquoi « le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu’au lundi 11 mai ».

A partir de cette date le déconfinement se fera progressivement selon un programme prédéfini.

DECONFINEMENT 

L’Etat devra permettre, à la mi-mai, à chaque Français de se procurer un « masque grand public », annonce le président de la République. Et son usage pourra devenir « systématique » dans certaines situations, comme les transports, et certaines professions.

Les frontières avec les pays non-européens resteront quant à elles fermées « jusqu’à nouvel ordre ».

Une organisation nouvelle sera mise en place dès le 11 mai, annonce Emmanuel Macron. Et ce notamment en faisant des tests « pour toute personne présentant un symptôme ».

Si le 11 mai, les crèches, écoles, collèges, lycées « ouvriront progressivement », les étudiants dans le supérieur n’iront pas en cours « jusqu’à l’été », a annoncé le chef de l’Etat. Les lieux rassemblant du public, comme les restaurants, cafés, hôtels,  resteront eux aussi fermés « à ce stade ». Les grands festivals ne se tiendront pas, eux, « au moins jusqu’à mi-juillet prochain ».

Les plus fragiles devront, eux, rester confinés.

AIDES ECONOMIQUES

Le Président de la république a demandé au gouvernement « d’accroître et simplifier les aides ». « Je souhaite que le banques puissent décaler toutes le échéances beaucoup plus massivement, et les assurances doivent être elles aussi au rendez-vous. « 

Emmanuel Macron a également annoncé un « plan spécifique pour certains secteurs durablement affectés, avec annulation de charge ». Et annonce une aide exceptionnelle aux familles modestes.

APRÈS

« Je reviendrai vers vous pour parler de cet après. » C’est ce qu’à lancé le président de la République à la fin de son allocution. « Notre pays tout entier tient sur des femmes et des hommes que nos économies reconnaissent et rémunèrent si mal. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. » 

« Sachons nous réinventer, moi le premier. » Plaidant une « stratégie du temps long », la « sobriété carbone » et la « résilience », Emmanuel Macron a dit voir en cette crise une « chance ». « Nous aurons des jours meilleurs et nous retrouverons les jours heureux. »

TRAITEMENT 

« Toutes les options sont explorées » pour trouver un traitement, assure Emmanuel Macron. « Notre pays a réalisé le plus d’essais cliniques », a lancé le président de la République et « aucune piste n’est et ne sera négligée, je m’y engage ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here