Les dettes des compagnies pétrolières étrangères auprès de l’Etat tunisien s’envolent et affolent

0

Tunisie-Tribune (dettes des compagnies pétrolières) – Le ministère de l’énergie, des mines et de la transition énergétique a annoncé que les dettes des compagnies pétrolières étrangères auprès de l’Etat tunisien s’élèvent à 67 millions de dollars, soit l’équivalent de 193 millions de dinars.

Et ce, dans une conjoncture de faillites pour l’industrie pétrolière mondiale

  • Les mauvais résultats financiers signalés par les compagnies de la chaine de valeur pétrolière depuis 2014 continuent de fragiliser les performances de l’industrie.
  • En 2019, le secteur a été secoué par des faillites et des dépréciations records qui n’ont épargné personne, pas même les majors.
  • La situation s’est aggravée avec une nouvelle chute des prix du pétrole début 2020.
  • Le problème est devenu tellement alarmant que de nombreux analystes comme Moody’s s’attendent à une nouvelle ère où environ 30% des entreprises pétrolières mettront la clé sous la porte.

Fin mars 2020, un désaccord entre la Russie et l’Arabie saoudite sur les conditions de reconduite des réductions de la production, en vigueur depuis 2016, a plongé le marché dans une nouvelle spirale de dégringolade des cours mondiaux. Un mois en arrière, en Amérique du Nord, le brut s’est même échangé à moins de 10 dollars le baril, son plus bas niveau dans la région depuis 31 ans.

Au même moment, il s’échangeait à moins de 25 dollars en Europe. Pour l’ensemble de la chaine de valeur qui ne dégage déjà que très peu de marges lorsque le baril avoisine les 60 dollars, cette situation fragilise les bilans et met en péril les nouveaux investissements.

On en mesure les conséquences lorsque la grande majorité desdites entreprises annoncent, dès début avril, des réductions importantes de leurs budgets d’investissements pour l’année.

La plus grande réduction des dépenses se fera dans le bassin émergent du Permien, aux Etats-Unis. En Afrique, l’amont va réduire ses dépenses d’investissements de 33%, selon le cabinet d’analyses sectorielles Wood Mackenzie.

La dette globale du secteur nord-américain s’élève à environ 122 milliards de dollars

Une dette insoutenable

Selon un bilan des producteurs, la dette globale du secteur nord-américain s’élève à environ 122 milliards de dollars, accumulée depuis 2016, date à laquelle les prix du pétrole ont commencé à baisser. D’après Moody’s, l’industrie pétrolière et gazière américaine a encore environ 86 milliards de dollars de dettes nominales à payer au cours des quatre prochaines années. C’est l’un des niveaux de dettes les plus élevés de tous les secteurs et le crash pétrolier actuel rend le remboursement particulièrement difficile pour ces entreprises.

(avec ecofin)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here