Sabry Ben Ghenia en quête de justice en Suisse, récit des faits subis par un immigré tunisien, victime d’un dangereux lobby suisse

0

Tunisie-Tribune (Sabry Ben Ghenia) – quand tout un lobby dans une ville suisse s’allie pour utiliser le système judiciaire pour priver un citoyen tunisien de ses droits, cela se transforme en une affaire d’État

Le cas de Sabri Ben Ghania, l’immigrant tunisien vivant en Suisse qui s’est confié à « La Voix des Deux Rives » après plusieurs années à la recherche de son droit usurpé en Suisse, pays des Droits de l’Homme.

Sabri Ben Ghania a déclaré qu’il est à l’étrange depuis l’âge de 18 ans pour travailler en Suisse, où il s’était installé et avait épousé une citoyenne suisse pour mener ensemble une vie heureuse même sans progéniture ….

Mais son choc a été grand suite au décès soudain de sa femme en 1996 pour basculer dans un état psychologique terrible qui a duré des mois pendant lesquels il n’a jamais pensé un instant qu’il serait victime d’un lobby suisse qui utilisé le pouvoir judiciaire suisse avec la complicité d’autres institutions pour le priver de l’héritage de sa femme.

Un juge suisse a même rédigé un rapport dans lequel il prétendait que sa veuve était dans une situation sociale misérable et n’a laissé que peu de biens . Ce qui est complètement faux puisque sa défunte épouse était comptable et propriétaire d’une entreprise privée, et qu’elle possédait également un appartement évalué à environ 700 000 francs suisses, soit 6 millions de dinars tunisiens compte tenu du montant de l’assurance.

Elle avait également payé 84 600 francs suisses d’impôts personnels, ce qui prouve que sa femme faisait partie au moins de la classe moyenne. Toutes ces preuves contredisent le rapport de la juge suisse.

Sabri dit qu’il a exigé des documents de propriété pour vendre l’appartement de sa femme, sans les obtenir, ce fut une surprise pour lui . Il s’est également vu refuser l’accès à tous les documents juridiques liés à l’héritage de sa femme. Notre interlocuteur a insisté sur le fait que le pouvoir judiciaire suisse avait outrepassé ses pouvoirs pour gérer l’héritage de sa femme. Sa mission se limitant à l’enquête et à faire l’inventaire de l’héritage de la défunte pour le répartir sur les ayant droits . Sauf que ce qui s’est passé avec lui a été orchestré par un tout un lobby pour le déposséder de son héritage. Le côté tragi-comique de cette affaire est Sabri a nommé un avocat pour le défendre, lui accordant argent et confiance pour reprendre ses droits. La volte face de son avocat Mais l’avocat a continué de tergiverser, lui soutirant de l’argent pour le choquer à la fin en ces termes: «Ce que je prends de vos adversaires est beaucoup plus important que ce que j’ai pris de vous et je ne vous rendrai pas votre argent . Faites ce que vous voulez » ( Nous gardons le nom de l’avocat et la preuve de ses paroles, et nous le révélerons au moment opportun .) Sabri, comme tout citoyen tunisien, a saisi l’ambassade de son pays au sujet de son cas dans l’espoir de reprendre ses droits.

Il s’était déplacé de ville en ville en 2019 sur recommandation du ministre des Affaires étrangères de l’époque, Khamis Al-Jihinawi. Sabri a même réussi à trouver un avocat pour porter sa cause sans craindre le lobby susmentionné . Il a convenu avec lui sur tous les détails. L’avocat s’était adressé à l’ambassade de Tunisie en Suisse qui a manifesté une étrange indifférence, justifiée par l’ambassadeur que la chancellerie n’a pas les moyens financiers pour payer l’avocat !!! L’ambassade s’est tout simplement dessaisit de l’affaire. Malgré sa déception Sabri reste toujours attaché à son pays et ses symboles et qu’il espère toujours que l’ambassade mettra tout en œuvre pour apporter une solution à son problème.

La défaillance de l’ambassade de Tunisie L’appartement au centre des appétits Le lobby suisse sait à quoi s’en tenir dans cette affaire quand il a dépouillé Sabri de l’appartement de sa femme parce que son emplacement est stratégique et sa valeur est élevée et qu’il est toujours en hausse. Et c’est la raison pour laquelle Sabri tient bon et persiste pour dénoncer les auteurs de ce crime dont il est victime . Pour Sabri, cette affaire est sensible et elle va bouleverser les choses si son traitement suit son cours normal Il est certain que nous allons suivre avec sérieux et engagement cette affaire et lui accorder tout l’intérêt qu’elle mérite dans toutes ses phases du problème. Affaire à suivre ….

Le dossier semble comporter des surprises qui vont choquer l’opinion publique tunisienne et suisse

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here