Le FMI ne va pas aimer ce que prépare l’ARP

0

Tunisie-Tribune (ARP) – Alors que le chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, a redit dans sa dernière sortie télévisée que les finances publiques sont exsangues et qu’il n’est pas question de hausser les dépenses, l’ARP veut l’obliger à déverrouiller la fonction publique. La commission parlementaire de la jeunesse, des affaires culturelles, de l’éducation et de la recherche scientifique travaille dans ce sens. L’idée est d’offrir aux chômeurs de longue durée des planques dans la fonction publique. Une conférence de presse a été organisée mercredi 17 juin 2020 pour dévoiler les dispositions du projet de loi n°27-2020. Il n’y a pas que Fakhfakh qui sera énervé par cette initiative au Parlement, le principal bailleur de la Tunisie aussi, le FMI, lui qui avait exigé que le gouvernement tunisien continue de dégraisser les troupes du public.

Le président de la commission a précisé que la majorité des blocs parlementaires ont agréé et même participé à la confection de ce projet ; il a ajouté que le sujet de l’embauche des chômeurs fait presque l’unanimité au sein de l’Assemblée des représentants du peuple, par-delà les couleurs politiques. Bon, pour une fois les élus se mettent d’accord sur quelque chose… Mais il n’est pas certain que cet unanimisme fasse les affaires du gouvernement, dans sa tentative d’amadouer des partenaires de la Tunisie, irrités par le gonflement croissant des dépenses publiques.

Pourtant le président de la commission a déclaré que des pourparlers ont eu lieu avec des émissaires du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, du ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi et du ministère d’État auprès du chef du gouvernement chargé de la Fonction publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption. Cela veut-il dire que tout ce beau monde s’est mis d’accord pour rouvrir la porte des recrutements dans le public, fermée depuis des années ? Cela signifie-t-il que le gouvernement a encore des marges de manœuvres pour dépenser, contrairement aux affirmations de Fakhfakh ? Mystère…

Ce qu’on sait c’est cette affaire est déjà sur rails, puisqu’on parle, déjà, de recrutements par «vagues annuelles successives» d’après un classement élaboré en fonction de l’année d’obtention du diplôme et de l’âge du diplômé. Les personnes à besoins spécifiques, les familles qui ne comptent aucun actif et les chômeurs depuis dix ans à condition qu’ils n’aient pas plus de 35 ans sont également concernés par ce dispositif. On a également appris que la proposition de loi sera discutée en séance plénière après la validation de la commission…

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here