Le ministère de l’Agriculture fixe les prix de vente des moutons de l’Aïd

0

Tunisie-Tribune (moutons de l’Aïd) – Le directeur général de la production agricole au ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Abdelfatteh Saïd, a indiqué que les prix référentiels des moutons de sacrifice devaient être au même niveau que ceux de l’année dernière ou en légère hausse.

Il précise cependant que les discussions entre les professionnels (UTAP) et le ministère du Commerce sont en cours pour fixer des prix conventionnels.

Il a fait savoir que les prix sont recadrés au niveau de la profession et du ministère de l’Agriculture en attendant leur adoption par le ministère du Commerce.

Saïd a révélé que les prix proposés seront aux alentours de 11,500 dinars le kg pour les moutons dont le poids dépasse 45 kg et de 12,500 dinars le kg pour ceux qui ont un poids inférieur à 45 kg.

Il a indiqué que la profession recommande d’instituer un prix référentiel de 13 dinars le kg pour les moutons dont le poids est inférieur à 45 kg, espérant de trouver un prix conventionnel.

Le responsable a reconnu la réticence de certains citoyens quant à l’achat des moutons de sacrifice jusqu’à l’heure actuelle surtout dans les gouvernorats du sud où les familles se sont habitués à acquérir leurs moutons de l’Aïd précocement.

Par ailleurs, certaines régions sont déterminées à mettre en place précocement des points de vente des moutons de sacrifice en poids, à l’instar de Bizerte, du Kef, Jendouba, du Grand Tunis et de Sousse.

Saïd a fait également savoir que la profession coordonne avec les médecins vétérinaires pour veiller à la sécurité sanitaire des moutons de sacrifice et prodiguer aux citoyens des conseils et vulgariser des informations en ce qui concerne les points de vente organisés.

Pour rappel, le président de l’Organisation de défense du consommateur, Slim Saâdallah, a estimé que les Tunisiens n’affluent pas cette année sur l’acquisition des moutons de l’Aïd à cause de la détérioration de leur pouvoir d’achat sous l’effet de la propagation du coronavirus dans le pays.

Il a souligné que de nombreuses familles tunisiennes ” se lamentent de la cherté de la vie pendant cette dernière période surtout au niveau des factures de l’eau et de l’électricité et du gaz et autres dépenses “.

Il a affirmé que les niveaux des prix ont connu une hausse vertigineuse pendant les derniers mois, surtout après l’achèvement de la période du confinement total.

Toutefois, nous pensons que M. Saâdallah dit n’importe quoi, car les ventes des moutons de sacrifice n’ont pas véritablement commencé. Et on se rappelle également de ses appels au cours des dernières années aux Tunisiens de ne pas acheter le mouton du sacrifice, appels restés lettres mortes.

L’ODC estime à 900 000 têtes de moutons de sacrifice acquis annuellement par les Tunisiens.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here