Plan de mise à niveau de la flotte de la marine marchande

0

Tunisie-Tribune (flotte de la marine marchande) – Le ministère du Transport et de la logistique vient de réagir dans un communiqué aux informations concernant la classification de la flotte de la marine marchande tunisienne dans la liste noire selon le Mémorandum d’entente de Paris sur le contrôle des navires par l’État du Port (Paris-MOU).

Le ministère a tenu à préciser que la flotte est conforme aux normes et aux conditions fixées par le mémorandum international et que les embarcations ont tous les documents qui prouvent leur conformité.

Ces documents sont remis par les autorités maritimes tunisiennes en plus des certificats remis par les sociétés internationales de classification des bateaux.

Les bateaux de la marine marchande tunisienne sont soumis au contrôle et à la surveillance continue. La maintenance annuelle est aussi effectuée sous le contrôle et la garantie des sociétés internationales qui fabriquent les moteurs et les équipements de navigation, de contrôle et de surveillance à distance des bateaux.

La classification des flottes marines par les instances internationales est souvent régie par des mémorandums. Elle est basée sur des opérations de surveillance des bateaux qui accostent aux ports. Il ne s’agit pas d’une classification définitive. Une mise à jour est souvent effectuée.

Ainsi, la dégradation observée de la flotte de la marine marchande tunisienne est essentiellement liée à l’âge avancé des embarcations. La moyenne d’âge des bateaux dépasse les 20 ans à l’exception du car-ferry Tanit. Les pannes répétitives et l’aptitude des équipes entrent aussi en compte.

Pour remédier à cette situation, le ministère du Transport a préparé le programme suivant :

Le suivi en continue de l’état de la flotte de la marine marchande tunisienne.

Les compagnies sont appelées à effectuer la maintenance des bateaux en continue et à se conformer aux règles de sécurité.

Les capacités du personnel navigant seront renforcées avec la formation et le recyclage. Des experts seront chargés de contrôler la bonne application des mesures de sécurité.

Un plan d’investissement dans de nouvelles embarcations et la mise en vente des bateaux qui représentent un problème au niveau de la maintenance et de la conformité sera appliqué, a ajouté le ministère dans ce même communiqué.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here