Le Brésil franchit le cap des 90 000 morts du coronavirus

0

Tunisie-Tribune (coronavirus) – Le Brésil a franchi mercredi le cap des 90 000 morts du coronavirus, et annoncé des chiffres de nouveaux décès et nouvelles contaminations au cours des dernières 24 heures très élevés qui témoignent de la virulence de la pandémie.

Le Brésil est le deuxième pays où la COVID-19 tue le plus au monde après les États-Unis, qui ont franchi mercredi de leur côté le seuil des 150 000 morts.

Le plus grand pays d’Amérique latine a enregistré au cours des dernières 24 heures 1595 décès supplémentaires, ce qui porte le total à 90 134 morts, a annoncé le ministère de la Santé.

Le ministère a également fait état de 69 074 nouvelles contaminations en 24 heures. Au total, 2,55 millions de personnes ont été infectées par le virus.

Ces nouveaux décès et ces nouvelles contaminations représentent des records, qui doivent toutefois être relativisés.

L’État de Sao Paulo, le plus peuplé du Brésil avec ses 46 millions d’habitants, a en effet reporté sur ce mercredi les statistiques qu’il n’avait pas pu intégrer la veille, pour des raisons techniques, dans le tableau national.

Il n’en reste pas moins que la pandémie est toujours très active au Brésil, avec une moyenne de plus de 1000 décès par jour sur sept jours glissants depuis le début juillet.

Quant au nombre de nouveaux cas sur sept jours glissants, il est en moyenne au-dessus de 30 000 depuis le 19 juin et supérieur à 40 000 depuis le 24 juillet.

Si le rythme actuel se poursuit, le Brésil devrait atteindre le cap des 100 000 morts à la fin de la semaine prochaine. Un épidémiologiste cité par la presse a évoqué un cap de 200 000 morts à la fin de l’année.

Les données du ministère de la Santé, d’après les scientifiques, sous-évaluent largement l’ampleur de la pandémie dans ce pays, qui pratique très peu de tests.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here