Soupçonné de corruption, l’ancien roi d’Espagne Juan Carlos quitte le pays

0
Tunisie-Tribune (Juan Carlos) – L’ancien roi d’Espagne Juan Carlos, visé par une enquête du Tribunal suprême espagnol pour des soupçons de corruption, a informé son fils, le roi Felipe, qu’il comptait quitter l’Espagne, a annoncé lundi la maison royale dans un communiqué.

« Guidé à présent par la conviction de rendre le meilleur service aux Espagnols, à leurs institutions, et à toi en tant que Roi, je t’informe de ma décision réfléchie de m’exiler, en cette période, en dehors de l’Espagne », a écrit l’ancien souverain cité dans le communiqué de la Maison Royale. Le roi Felipe VI accepte et le remercie pour sa décision.

Versement de 100 millions de dollars en cause

Juan Carlos explique sa décision par sa volonté de faciliter à son fils l’exercice de ses fonctions devant les conséquences publiques de certains événements passés de sa vie privée, une allusion transparente à l’enquête ouverte contre lui en juin par le parquet de la Cour suprême. Celle-ci cherche à établir si Juan Carlos s’est rendu coupable de corruption en recevant de l’Arabie saoudite une énorme commission lors de l’attribution de la construction d’un TGV entre la Mecque et Médine à un consortium d’entreprises espagnoles.

La Tribune de Genève avait rapporté en mars dernier que Juan Carlos aurait reçu 100 millions de dollars de feu le roi d’Arabie saoudite Abdallah en 2008. Agé de 82 ans, Juan Carlos n’a jamais fait aucun commentaire sur ces allégations.

« Fuite » dénoncée par Podemos

L’avocat de Juan Carlos, Javier Sanchez-Junco, a précisé dans un communiqué que l’ancien monarque ne cherchait pas à échapper à la justice en s’exilant mais restait à la disposition du parquet. Cependant, le vice-président du gouvernement Pablo Iglesias a dénoncé sur Twitter une « fuite » que le chef du parti anti-monarchiste Podemos juge « indigne d’un ex-chef d’État ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here