Des tests antigéniques à l’aéroport de Nice

0

Tunisie-Tribune (tests antigéniques à l’aéroport de Nice) – L’aéroport de Nice-Côte d’Azur a déployé vendredi matin des tests antigéniques gratuits en partenariat avec les compagnies aériennes Air France et Alitalia, une salle servant à ce test grandeur nature.

Confirmant les propos du ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari à la veille du confinement qui débute ce vendredi 30 octobre 2020, et « répondant à la demande de l’IATA pour la mise en œuvre de corridors sanitaires », l’aéroport a organisé et mis en place avec l’aide de la Métropole de Nice dans son terminal 2 une salle dédiée aux tests antigéniques. Cette organisation inédite « représente un test grandeur nature ayant vocation à se déployer plus largement et de manière pérenne dans d’autres aéroports », précise le gestionnaire de l’aéroport. Le premier plateau technique complet et supervisé par les autorités sanitaires pour l’organisation de tests antigéniques a ouvert ce matin à 5h00.

Ces tests sont proposés prioritairement et sur la base du volontariat aux voyageurs d’Air France et Alitalia à destination des Dom-Tom (via une escale à Paris-Orly ou Roissy-Charles de Gaulle), et aux voyageurs à destination de Rome. Ils sont également accessibles à « tous les voyageurs au départ en faisant la demande ». Pour cette phase d’expérimentation, Air France et Alitalia « sont les partenaires de l’aéroport. Cette relation permet d’anticiper le nombre de passagers devant embarquer sur les vols précités, et d’optimiser la salle de prélèvement et de tests ». Ainsi, jusqu’à 6 positions sont disponibles simultanément pour les phases de prélèvement, et 4 pour les phases administratives, d’enregistrement et de traçabilité des passagers. La salle de tests sera ouverte tous les jours sauf le dimanche, de 5 heures à 13 heures, et son exploitation « évoluera pour s’adapter au trafic aérien dans les prochaines semaines ».

Les passagers peuvent se présenter au centre de tests jusqu’à 4 heures et au plus tard 90 minutes avant le décollage, les résultats étant obtenus en 30 minutes environ. Avant leur arrivée dans les terminaux, les passagers seront informés du dispositif et de ses modalités par leur compagnie aérienne. Ils seront également invités à télécharger et à remplir le formulaire de renseignement depuis le site web de l’aéroport de Nice Côte d’Azur.

La mise en œuvre de cette organisation complète « vise à rassurer les passagers en luttant contre la propagation du virus, à favoriser la réouverture des frontières au gré des accords bilatéraux de reconnaissance de la validité de ces tests et à prendre en charge leur coût par l’Assurance maladie », souligne l’aéroport.

« En travaillant main dans la main avec les services de l’Etat, la Ville de Nice, les autorités sanitaires, les compagnies aériennes et leurs assistants en escale, nous créons les conditions optimales pour donner confiance aux passagers de prendre l’avion en leur permettant de se faire dépister tout en préservant un parcours passager fluide. Ce sera aussi un moyen à terme pour permettre la réouverture des frontières en toute sécurité. Nous tenons ici à remercier le ministre des Transports, ses équipes et tous les partenaires de ce projet pilote de nous avoir fait confiance pour mettre en œuvre cette expérimentation devant être amenée à être généralisée », se félicite Franck Goldnadel, président du directoire des Aéroports de la Côte d’Azur.

La mise en œuvre de ces tests antigéniques prolonge l’ouverture d’une salle de tests PCR dès la mi-juillet, placée sous l’égide de l’Agence régionale de santé, et permettant déjà aux passagers de se faire dépister à l’arrivée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here