Air France : programme mis à jour et recapitalisation

0

Tunisie-Tribune (Air France) – La compagnie aérienne Air France a mis à jour jusqu’à dimanche son programme de vols sur le court et moyen-courrier, mais des annulations de dernière minute restent possibles durant le confinement décrété dans l’hexagone en raison de la recrudescence de la pandémie de Covid-19. Le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a confirmé hier que l’Etat, actionnaire à 14%, est « prêt à recapitaliser ».

Dans le cadre du confinement mis en place la semaine dernière et censé durer jusqu’au 1er décembre au plus tôt, la compagnie nationale française a de nouveau mardi affiné son programme de vols court et moyen-courrier : il est désormais mis à jour jusqu’au 8 novembre inclus, comme c’est déjà la cas pour le long-courrier. Air France souligne dans son dernier communiqué qu’« en revanche, des annulations de dernière minute sont possibles ». Les adaptations du programme de vols des prochaines semaines « seront effectuées mercredi et jeudi », poursuit la compagnie aérienne dont les vols toujours opérés sont consultables en ligne.

Face aux nouvelles restrictions de voyage, en particulier sur le besoin d’un motif impérieux pour voyager, Air France rappelle les mesures commerciales mises en place pour les vols prévus jusqu’au 31 mars 2021 » : « que votre vol soit maintenu ou non, nous avons mis en place des mesures commerciales pour vous garantir la plus grande flexibilité. Quel que soit le tarif choisi, vous pouvez reporter votre voyage sans frais de modification, ou annuler votre voyage et obtenir un avoir ou un remboursement (selon les conditions tarifaires de votre billet) ». Et elle rappelle aux voyageurs qu’ils doivent prendre connaissance des conditions d’entrée dans le pays de destination sur le site Traveldoc. « Des documents de voyage et un test négatif récent au Covid-19 peuvent être exigés, en plus de l’attestation de déplacement dérogatoire en France ».

Evoqué la semaine dernière par la directrice générale d’Air France Anne Rigail, le besoin de recapitalisation a été entendu par le gouvernement. Interrogé sur RTL, le ministre délégué chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari a confirmé que « l’État est prêt à recapitaliser » ; l’actionnaire de référence possède déjà 14,2% du capital. Malgré une aide de 7 milliards d’euros proposée par le gouvernement, la dirigeante expliquait que « la structure du bilan » de son entreprise était « tellement affaiblie qu’il faut injecter du capital » – sans dire d’où viendra cet argent (le groupe Air France a enregistré au troisième trimestre une perte d’exploitation de 807 millions d’euros).

Le ministre a expliqué que « le vrai sujet c’est d’anticiper ce que sera le trafic aérien à brève échéance (…) et savoir comment pourra se comporter, dans un contexte très compliqué, le groupe Air France-KLM. Quel sera son projet stratégique ? Tout cela doit s’évaluer » en fonction de l’évolution de la crise sanitaire. Air France-KLM a subi au T3 une perte nette de 1,66 milliards d’euros, sur un chiffre d’affaire ayant reculé de 68,3% par rapport à l’année dernière.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here