« La diversité et sa relation à la coexistence » : atelier interactif initié par l’Association « Attalaki »

0

Tunisie-Tribune (La diversité et sa relation à la coexistence) – l’Association « attalaki » a organisé, dimanche 28 mars 2021, à l’hôtel ibn khaldoun Lafayette de Tunis, un atelier interactif intitulé «La diversité et sa relation à la coexistence», animé par le modérateur Adel  Yahyaoui, étudiant à l’Institut de presse et des sciences de l’information.

Cet atelier est la deuxième action entreprise dans le cadre du projet «Jeunesse pour la coexistence». Un projet dont la mise en œuvre s’étalera sur deux ans en partenariat avec l’Association Attalaki et l’Association Attaawen, et ce, avec le soutien financier de l’Agence norvégienne de coopération et de développement …

Le chef de ce projet, Adel Yahyaoui, a traité la définition des concepts de diversité et de différence, et en particulier de celui de la coexistence, et ses mécanismes fondateurs.

Les panélistes invités ont été divisés en groupes pour travailler sur la définition des concepts de la société traditionnelle et moderne, voire aussi leur comparaison, ce qui a rendu le travail plus interactif.

Par ailleurs, Adel Yahyaoui a mis en lumière deux cas issus de la réalité de la société tunisienne en soulignant que la différence conduit à une coexistence, basée sur le modèle de la coexistence des Chrétiens, des juifs et des musulmans dans le gouvernorat d’El Kef au nord-ouest de la Tunisie, se référant à l’état de différence qui conduit à la discrimination.

L’étudiant en journalisme,  Yahyaoui a déclaré que c’était une  expérience enrichissante pour lui, notamment dans la coordination directe des travaux. Il a ajouté que la réussite de cet atelier était du aux directives de Rashed ben Ahmed qui est le directeur  de l’Association attalaki, notant que la présence d’invités intellectuellement diversifiés a enrichi le travail sur le dialogue en plusieurs points concernant la diversité et la différence dans divers domaines.

« Ce projet vise à renforcer le rôle des jeunes dans les communautés locales sur une participation sociale efficace, en particulier face à tous les phénomènes de violence, d’extrémisme et de haine ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here