ARP : La BM réduit la valeur du prêt accordé à la Tunisie pour financer le projet de gestion intégrée des paysages forestiers

0

Tunisie-Tribune (BM) – La Banque mondiale (BM) a révisé à la baisse la valeur du prêt accordé à la Tunisie pour financer le projet de gestion intégrée des paysages forestiers de 93 millions d’euros à 48 millions d’euros. Et ce en raison du faible taux de réalisation de ce projet. A indiqué, le ministre par intérim de l’Agriculture, de la pêche et des ressources hydrauliques, Mohamed Fadhel Kraïem.

En effet, il a expliqué, dans sa réponse à une question d’un député lors d’une séance plénière tenue, lundi, à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) que les raisons de cette réduction des fonds de ce projet par la BM dont la réalisation a déjà été entamée depuis l’année 2018 dans les régions les moins développées du nord-ouest et du centre -ouest, sont expliquées par le processus d’évaluation mené qui a conclu que le projet n’a pas épuisé les fonds alloués et que l’achèvement de ses différentes phases n’a pas dépassé jusqu’à avril 2020, les 9,6%.

Selon le ministre, la restructuration du projet a permis, en plus de la réduction de la valeur du prêt, de revoir la composition des unités de gestion par objectifs chargées de ce projet.
Le projet de gestion intégrée du paysage forestier vise à réduire les disparités entre les régions. Ainsi qu’à permettre aux catégories vulnérables de saisir les opportunités économiques et d’accéder à des marchés à valeur ajoutée.

« Ces efforts ont augmenté le niveau de l’inventaire national des forêts, des pâturages et des forêts de l’olivier de 30 % en avril 2020 à 80 % en avril 2021 ». A souligné Kraïem.
La plantation d’oliviers, l’une des composantes du projet, a bien avancé passant de 10% à 57% et que le rythme de conclusion des accords de gestion participative s’est accéléré de 54% à 70% faisant savoir que 7 conventions sur un total de 28 accords ont été signées.

8 gouvernorats prioritaires

Le projet de gestion intégrée des paysages forestiers repose sur le principe d’intégration entre les systèmes agricole, forestier et pastoral des régions à priorité pour 8 gouvernorats à savoir :
-Bizerte;
-Béjà;
-Jendouba;
-Siliana;
-Kasserine;
-Sidi Bouzid;
-El Kef;
-Et Kairouan.

Le projet englobe ,également, 18 délégations et 25 unités paysagères.

Financé par la BM, les organisateurs du projet envisagent de réaliser des travaux forestiers et pastoraux sur une superficie de 100 mille hectares. Et ce tout en appuyant l’initiative privée dans le domaine de l’investissement et de la transformation. Les forêts tunisiennes couvrent environ un million d’hectares, soit environ 6 % de la superficie globale du pays.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here