Mechichi appelle à une révision du fonctionnement administratif

0

Tunisie-Tribune (fonctionnement administratif) – Le chef du gouvernement Hichem Mechichi a déclaré, mercredi, que les programmes développés dans le domaine numérique devraient passer par une révision complète du fonctionnement de l’administration et du secteur public, dans le sens d’une simplification de leurs procédures « afin que la numérisation des l’administration ne se transforme pas en un simple processus de numérisation de la bureaucratie ».
Lors de l’ouverture de la cinquième session du Sommet « Tunisie numérique », Méchichi a souligné l’importance de la numérisation en tant qu’élément de changement qui accélère et facilite la réalisation des priorités et des objectifs fixés pour la période à venir.
Il a rappelé la situation sanitaire en Tunisie et le rôle important joué par les technologies de l’information et de la communication au cours de la première phase de la pandémie, car diverses initiatives dans ce domaine ont contribué à assurer l’efficacité nécessaire et à faciliter la gestion de la crise dans ses différents volets et de réduire ses répercussions économiques.
Il a souligné que les priorités de travail du gouvernement consistent principalement à mettre fin à l’hémorragie des finances publiques, de la restauration de l’économie nationale, du soutien aux investissements et de la réforme du secteur public, en plus de préserver le pouvoir d’achat des citoyens et de protéger les catégories sociales les plus vulnérables.
Il a réitéré sa ferme conviction que la technologie et la numérisation représentent les mécanismes les plus importants qui permettront la réalisation de ces priorités et l’atteinte des objectifs fixés.
Après avoir évoqué le développement du nombre d’internautes en Tunisie (environ 8 millions à fin 2020) et la croissance du nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux d’environ 8,2 millions d’utilisateurs, Mechichi a précisé que le citoyen reste l’objectif et la cible de toutes les décisions et programmes qui ont été établis.

Et de poursuivre :  » Le moyen le plus efficace aujourd’hui de fournir des services au profit du citoyen, qu’ils soient administratifs, sociaux, financiers ou autres…, est d’utiliser la technologie et les moyens numériques et de les fournir en ligne ».
D’autre part, Mechichi a estimé que la Tunisie pourrait être un pionnier dans le domaine numérique en Afrique et dans la région arabe, soulignant que l’économie numérique repose sur l’industrie du renseignement et le développement des hautes technologies, ce qui constitue une opportunité importante pour développer l’économie nationale et de rétablir son rythme de croissance.
Mechichi a indiqué que la Tunisie est aujourd’hui considérée comme l’un des pôles les plus importants des startupsen Afrique et dans le monde arabe, selon les classifications internationales dans le domaine.

La Tunisie est classée première au Maghreb et troisième en Afrique dans l’indice d’innovation, selon le rapport publié par l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle pour l’année 2020, a-t-il dit, ajoutant que le pays occupe également le 23e rang parmi le groupe des trente pays avancés dans le domaine du numérique, et la 1ère place pour la région Afrique et le monde arabe, selon l’indice d’attractivité récemment annoncé par le réseau  » start up sans frontières « .

La Tunisie a également remporté le programme Startup et le prix du meilleur programme dans la catégorie environnement favorable aux investissements lors du  » Forum mondial sur la société de l’information 2020 « , tenu à l’initiative de l’Union internationale des télécommunications.

Le chef du gouvernement a estimé qu’au delà des notations, le plus important ce sont les success stories des startups tunisiennes aux niveaux national et international, ce qui donne de l’espoir à de nombreux jeunes et aiguise leur volonté et leur ambition de poursuivre les succès.

Le Premier ministre a également souligné l’importance des efforts du gouvernement, du secteur public, du secteur privé et de la société civile et de leur coopération pour mettre le pays sur la bonne voie.

La cinquième session du sommet  » Tunisie numérique « , pour lequel le slogan  » Les défis de la transformation numérique après la pandémie de Corona  » a été repris, a enregistré la participation d’environ un millier de participants entre présence physique et à distance.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here