Deux écueils majeurs sur la voie du financement des énergies renouvelables

0

Tunisie-Tribune (énergies renouvelables) – Alors que  pas moins de 46 projets d’investissement dans les énergies renouvelables viennent d’obtenir des autorisations (42 projets d’énergie solaire et 4 projets d’énergie éolienne), cette filière butte toujours sur une variété de difficultés.

A cet égard, le financement demeure un important obstacle auquel sont confrontés les investisseurs, dans la mesure où les banques et les bailleurs de fonds considèrent que ce genre de projets, lancés dans le cadre de contrats conclus avec la Steg, sont des projets à risque et refusent de les financer, indique à l’Agence TAP, l’expert international en énergie, Ezzedine Khalafallah.

Il cite également le problème de retard enregistré dans le raccordement de la centrale solaire au réseau électrique de la Steg, ce qui bloque le projet et ne permet pas l’investisseur d’honorer ses engagements envers les banques.

Ainsi, « La centrale solaire appartenant à la société Eni attend d’être raccordée au réseau électrique de la Steg depuis environ 8 mois », fait-il remarquer.

Sur un autre registre, il a réaffirmé l’importance que revêt le recours aux énergies renouvelables pour la production de l’électricité, affirmant que cette énergie propre est en mesure d’assurer la sécurité énergétique de la Tunisie, de favoriser la création de nouveaux postes d’emploi, ainsi que de diversifier les sources et de réduire le coût de production d’électricité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here