Ministère des finances : Accroissement des salaires des fonctionnaires de 5,3%

0

Tunisie Tribune (Ministère des Finances) – Le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Appui à l’Investissement vient de publier aujourd’hui jeudi 23 septembre 2021 son bulletin périodique relatif au suivi de l’exécution du budget de l’Etat au titre des sept premiers mois de l’année 2021.

D’après le bulletin, les ressources budgétaires ont culminé à 20693,0 millions de dinars (MD) à fin juillet 2021 ce qui correspond à une progression de 10,8% par rapport à la même période un an auparavant et ce, principalement en raison de l’augmentation des recettes fiscales de 14757,5 millions de dinars, fin juillet 2020 à 16975,7 millions de dinars au terme des sept premiers mois de l’année en cours, soit un accroissement de 15,0%.

Au fait, il est à noter que sous cet angle les taxes indirectes qui sont les taxes sur la consommation et qui incluent principalement la taxe sur la valeur ajoutée, les droits de consommation et d’autres taxes ont progressé au cours de la période juillet 2020 – juillet 2021, de 7979,9 millions de dinars à 9887,7 millions de dinars, soit une flambée de 23,9%. Cette hausse record vient dans un contexte de morosité économique et de baisse exceptionnel du pouvoir de consommation causée notamment par l’inflation galopante au pays.

Les charges budgétaires quant à elles se sont pratiquement stabilisées à 20693,6 millions de dinars (+0,3%).

En revanche, les dépenses de rémunérations qui correspondent aux salaires des fonctionnaires ont augmenté de 11150,0 à 11742,0 millions de dinars soit une hausse de 5,3%. Les dépenses de gestion de l’administration comprenant, entre autres, les frais d’entretien de la flotte autos, la consommation en carburants et les frais des diverses fournitures et autres dépenses se sont élevées à 694,0 millions à fin juillet 2021, en augmentation de 8,9%.

A l’opposé, les frais d’investissement ont enregistré une régression aigue de 36,1% à 1814,5 millions de dinars seulement à la fin du mois de juillet dernier.

Les dépenses de transferts et interventions sociales de l’Etat composées notamment des subventions se sont accrues de 8,8% pour se situer au terme des sept premiers mois de cette année à 3970,0 millions de dinars suite essentiellement à l’augmentation de subventions des céréales dont la valeur des importations a remarquablement augmenté.

La solde du financement extérieur net fin juillet dernier était d’à peine 141,0 millions de dinars. L’encours de la dette publique a considérablement augmenté de 11,2% à 99098,6 millions de dinars.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here