Démantèlement d’un réseau de trafic d’organes humains entre la Tunisie et la Turquie

0

Tunisie Tribune (réseau de trafic d’organes humains) – Le bureau de communication du Tribunal de première instance de Tunis a annoncé jeudi le démantèlement d’un réseau criminel international actif dans le trafic d’organes humains entre la Tunisie et la Turquie.

Selon un communiqué publié par le bureau, et conformément aux articles 2 et 8 de la loi organique n° 2016-61 du 03 août 2016 relative à la prévention et à la lutte contre la traite des personnes, le tribunal de première instance a ouvert une enquête contre 10 personnes pour embrigadement de personnes et exploitation de leur situation vulnérable en leur remettant des sommes d’argent pour prélever leurs organes.

Le communiqué a indiqué que « sur la base d’informations selon lesquelles un réseau criminel international est actif dans le domaine du trafic d’organes humains, l’Unité nationale de recherche sur les crimes terroristes et les crimes concernant la sécurité du territoire a été chargée d’investiguer sur le dossier. Le 19 novembre, un Tunisien a été arrêté alors qu’il s’apprêtait à se rendre en Turquie, selon la même source.

Des recherches menées ont abouti à la découverte d’un ressortissant tunisien résidant en Turquie, qui assure la liaison avec une personne résidant dans la région de Mahdia qui attire ceux qui souhaitent vendre des organes humains. La même personne en Turquie se charge de nouer le contact avec un certain nombre d’étrangers souhaitant obtenir des reins.

Il a également été constaté que les opérations de prélèvement d’organes humains sont toutes effectuées dans des cliniques privées en Turquie et que le prix d’un rein s’élève à 15 000 dollars.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here