Le HCDH préoccupée de la situation des droits de l’homme en Tunisie

0

Tunisie Tribune (HCDH)- La porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies aux drois de l’Homme Liz Throssell a annoncé aujourd’hui que les événements survenus en Tunisie au cours du mois dernier ont aggravé nos préoccupations sur la situation des droits de l’homme dans ce pays.

” Dans la matinée du 31 décembre, des hommes en civil ont emmené Noureddine Bhiri, député du parti Ennahdha et ancien ministre de la justice, en voiture devant son domicile, sans pour autant apporter des éclaircissements ou présenter un ordre judiciaire. Il a été emmené dans un certain nombre de lieux de détention tenus secrets et pendant plusieurs heures, sa famille et son avocat n’ont pas su où il se trouvait.

Il a été au début assigné à résidence puis, compte tenu de ses problèmes de santé, il a été transféré à l’hôpital le 2 janvier, où il est admis actuellement sous surveillance. Les autorités ont indiqué qu’il est soupçonné d’infractions liées au terrorisme. Cependant, nous indiquons que ses avocats n’ont à ce jour été officiellement informés d’aucune accusation portée contre lui” ajoute la même source.

Selon le communiqué publié sur le site officiel du HCDH, un deuxième homme a également été emmené et détenu le même jour et dans des circonstances similaires, sa localisation n’étant pas connue jusqu’au 4 janvier.

Bien que les familles des hommes et le Bureau des droits de l’homme de l’ONU en Tunisie aient depuis pu leur rendre visite, ces deux incidents font écho à des pratiques inédites depuis l’ère Ben Ali et soulèvent de sérieuses questions concernant les enlèvements, les disparitions forcées et les détentions arbitraires.

“Nous appelons les autorités soit à libérer rapidement, soit à inculper correctement ces deux hommes, conformément aux normes et aux procédures pénales”

Plus largement, les services de Mme Bachelet fustigent les actions des forces de sécurité intérieure tunisiennes, qui sont depuis longtemps « un sujet de préoccupation soulevée et discutée à plusieurs reprises avec les autorités au cours de la dernière décennie ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here