Ennahda pointe un doigt accusateur vers Saied… « Il oriente le peuple vers la consultation online ratée au lieu de dire la vérité »

0

Tunisie Tribune (Ennahda pointe un doigt accusateur) – fragile, mais remonté à bloc, le mouvement Ennahdha fait porter au pouvoir en place, la responsabilité de l’échec dans la mobilisation des ressources financières, prévues dans le budget de 2022 et les difficultés rencontrées dans les négociations avec le FMI.

 

« …dire la vérité quant au déficit des finances publiques »

Le mouvement a pointé, dans un communiqué publié jeudi 17 mars 2022, à la suite de la réunion de son bureau exécutif, l’absence de transparence et de vision, « en essayant d’orienter le peuple vers la consultation électronique ratée au lieu de lui dire la vérité quant au déficit des finances publiques accentué par les répercussions de la guerre en Ukraine ».

  • Ennahdha est d’accord avec Saied quant à l’intensification de la lutte contre la corruption et la spéculation…

  • mais rappelle que l’Etat n’a pas vraiment aidé le entreprises à surmonter l’impact de la pandémie

Le mouvement affirme l’importance de la lutte contre la corruption et la spéculation, dénonçant « les campagnes anarchiques ne distinguant pas les circuits légaux et illégaux ». Il met, également, en garde contre la situation économique des entreprises, assurant que « l’Etat ne les a pas aidées à surmonter l’impact de la pandémie du Covid-19 ».

D’autre part, le mouvement de Rached Ghannouchi a mis en garde contre les politiques du gouvernement négligeant les revendications des travailleurs en bloquant les portes des négociations à travers la circulaire 20.

Appel à libérer l’ancien bâtonnier Abderrazek Kilani

Ennahdha insiste sur l’importance de l’approche participative dans l’élaboration des alternatives économique, tout en réitérant son appel à libérer l’ancien bâtonnier Abderrazek Kilani.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here