VIH : création d’une nouvelle alliance mondiale pour faciliter l’accès des enfants aux soins

0

Tunisie Tribune (VIH)- Dans le monde, la moitié seulement (52 %) des enfants vivant avec le VIH bénéficient d’un traitement salvateur, comparé à 76% des adultes. Pour corriger cette disparité parmi les plus graves dans la lutte contre le VIH, trois agences onusiennes ont mis sur pied une nouvelle entité, l’« Alliance mondiale pour mettre fin au sida chez les enfants d’ici à 2030 ».

Dans le monde, la moitié seulement (52 %) des enfants vivant avec le VIH reçoivent un traitement salvateur, c’est-à-dire susceptible de leur sauver la vie. Cela place les enfants loin derrière les adultes, dont les trois quarts (76 %) reçoivent des antirétroviraux, selon les données publiées dans le nouveau rapport mondial 2022 du Programme commun des Nations Unies sur le VIH (ONUSIDA).

Inquiets de cet écart grandissant entre enfants et adultes, trois agences onusiennes – ONUSIDA, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ainsi que leurs partenaires, ont annoncé la mise en place d’une alliance mondiale. Son but : qu’aucun enfant vivant avec le VIH ne soit privé de traitement d’ici à 2030, et empêcher de nouvelles infections chez les nourrissons.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here