NAMA et l’ONU-Femmes renforcent les capacités de 16 000 femmes entrepreneures ; et facilitent leur progrès dans les chaînes de valeur sud-africaines

0

Tunisie Tribune (NAMA et l’ONU-Femmes) – NAMA Women Advancement (NAMA pour la promotion des femmes), une organisation internationale pionnière dans l’autonomisation des femmes basée à Charjah, aux Émirats Arabes Unis, a franchi une nouvelle étape en permettant à 16 000 entreprises détenues par des femmes de s’intégrer dans les chaînes de valeur de l’Afrique du Sud.

Cet exploit historique fait suite à quatre années d’efforts stratégiques déployés dans le cadre de l’initiative du programme phare (FPI) connue sous le thème « Stimuler des opportunités équitables pour les femmes entrepreneures », que la NAMA a lancée en Afrique du Sud et aux Émirats Arabes Unis en partenariat avec l’ONU-Femmes en 2018. L’initiative vise à éliminer les obstacles structurels et faire progresser l’égalité des sexes et favoriser l’autonomisation économique des femmes.

Mis en œuvre en partenariat avec l’ONU-Femmes, les gouvernements, le secteur privé, les investisseurs, la société civile, les femmes entrepreneuses et les associations d’entreprises féminines, les projets lancés dans le cadre de l’initiative du programme phare ont renforcé les capacités de plus de 16 000 entreprises appartenant à des femmes, leur permettant de s’intégrer dans diverses chaînes de valeur, tout en menant également un plaidoyer et un dialogue de haut niveau pour faire de l’achat sensible au genre un levier stratégique et stimuler le développement des entreprises féminines.

Au total, 6 452 femmes entrepreneuses ont bénéficié des programmes de développement des compétences et des capacités, améliorant leur participation aux processus d’achat et augmentant leur accès aux opportunités d’affaires, aux revenus et à la croissance.

Les résultats du programme en cours ont été discutés par la NAMA, l’ONU-Femmes, des responsables du gouvernement sud-africain, des signataires du secteur privé des « Principes d’autonomisation des femmes » (WEP), lors d’une série de tables rondes organisées au cours de la visite de terrain de cinq jours menée par la NAMA en Afrique du Sud.

Ces discussions ont évalué les progrès réalisés par le programme, les domaines à améliorer et les nouvelles opportunités pour élargir l’empreinte de l’initiative du programme phare dans l’autonomisation des femmes entrepreneures dans le monde entier selon l’expérience sud-africaine.

Au cours de leurs visites sur le terrain, la délégation de la NAMA dirigée par SE Reem BinKaram, Directrice de la NAMA, a été rejointe par d’éminents responsables, y compris SE Mahash Saeed Al Hameli, ambassadeur des Émirats Arabes Unis en Afrique du Sud ; et Fatima Yousuf Al Suwaidi, première secrétaire à l’ambassade des Émirats Arabes Unis en Afrique du Sud.

Des résultats positifs et tangibles pour les femmes à travers l’Afrique du Sud

Tirant parti de la technologie de Buyfromwomen, une plateforme de commerce électronique innovante, le projet a connecté les entreprises appartenant aux femmes (WOE) dans les domaines de l’énergie, du transport, de l’agriculture et de l’entrepreneuriat général pour améliorer l’accès aux marchés.

Avec des modules x7, le système de gestion de l’apprentissage (LMS) a aidé les femmes à évaluer la formation individualisée en ligne pendant le Covid-19. Sur les 3 693 femmes qui ont été profilées, 1 264 se sont inscrites au système de gestion de l’apprentissage.

Les efforts de plaidoyer déployés par l’ONU-Femmes ont encore porté leurs fruits lorsque le président sud-africain a réservé 40% des projets d’achat publics à des entreprises détenues par des femmes.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here