Le ministère de l’agriculture tente d’élargir la liste des bénéficiaires de la filière du thon rouge face à un mécontentement des pêcheurs

0

Tunisie Tribune (ministère de l’agriculture) – « Le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche œuvre à adopter une nouvelle approche visant à faire bénéficier les 390 embarcations spécialisées dans la pêche des poissons bleus, des autorisations de pêche du thon rouge », a indiqué, mercredi, le Directeur Général de la pêche et de l’aquaculture au sein de ce département, Ridha Mrabet.
«Cette approche est le fruit d’une série de réunions tenues avec les propriétaires de navires spécialisés dans la pêche de poissons bleus et de thon» a t-il affirmé lors d’une conférence de presse sur «les préoccupations des secteurs de la pêche et de l’aquaculture».

« Cette approche n’a pas été approuvée par certaines parties concernées, notamment l’UTAP et certains pêcheurs qui s’opposent au partage des autorisations avec d’autres pêcheurs. Cette approche vise à pallier aux difficultés rencontrées par le secteur en Tunisie en particulier et en Méditerranée en général, notamment l’enchérissement des intrants et des hydrocarbures, et à la difficulté d’augmenter le quota de la Tunisie en thonidés, fixé actuellement 2640 tonnes, par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique, ce qui entrave l’intégration de nouveaux navires.

Le responsable a indiqué que l’UTAP tient au premier accord conclu avec le ministère, selon lequel une liste de 4 embarcations doit être fixée par tirage au sort, pour bénéficier de toute nouvelle autorisation de pêche de thon rouge, pour porter la liste des bénéficiaires à 100 bateaux.

A ce propos, il a évoqué l’opposition de nombre de pêcheurs ayant obtenu de nouvelles autorisations de pêche de thon rouge, à les partager avec les embarcations partenaires, soulignant qu’ils ont déposé 64 plaintes au Tribunal administratif.
La pêche de thon rouge en Tunisie est soumise à un système de quotas annuels fixés par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique à laquelle la Tunisie a adhéré en 1997.

De son côté, le président de l’UTAP, Noureddine Ben Ayed a estimé que « l’autorité de tutelle a mis en place une nouvelle approche pour annuler le premier accord qui permet d’élargir la liste des embarcations bénéficiaires des quotas de thon rouge (34 tonnes pour chaque embarcation) à 100 embarcations au lieu de 20.
« Le mécontentement exprimé par les pêcheurs lors de la conférence est dû au non respect des engagements inscrits dans le cadre de cet accord ».

Certains pêcheurs des gouvernorats de Gabès et Monastir ont fustigé le refus du ministère de leur octroyer des autorisations après avoir acquis de nouvelles embarcations plus grandes, sous prétexte qu’ils ont dépassé le taux d’extension autorisé fixé à 15%.
Hosni Nakbi, pêcheur du gouvernorat de Monastir a fait savoir que 28 bateaux de pêche restent inactifs au port après avoir été élargies, parce que l’autorité de tutelle refuse d’autoriser toute extension dépassant 15%.

Il a fait état « des difficultés financières que connaissent les pêcheurs concernés contraints, à dépasser les taux autorisés d’extension, pour pouvoir naviguer plus loin en raison de la régression des ressources halieutiques et de la concurrence des grands navires ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here