Voici le classement des principaux producteurs pétroliers africains en 2022

0

Tunisie Tribune (producteurs pétroliers africains) – Le déclin de la production pétrolière africaine se confirme d’année en année, malgré les nouvelles découvertes de gisements. Selon les dernières sources relatives à la production pétrolière au titre de l’exercice 2022 de l’OPEP, les pays pétroliers africains ont produit un total de 6,22 millions de barils par jour (mb/j). Le classement continental a notamment connu des changements durant l’année écoulée, mais le Nigeria a finalement retrouvé sa place de leader.

Les dernières données de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui regroupe 13 producteurs et exportateurs de l’or noir mondial, montrent clairement que l’Afrique ne pèse pas grand-chose dans la production mondiale.

Sur une production mondiale de 94,60 millions de barils par jour (mb/j), la part de l’Afrique s’établit à seulement 6,22 mb/j, soit 6,57%. De plus, la production continentale est inégalement répartie entre une poignée de pays producteurs. En effet, les 5 premiers concentrent à eux seuls 4,953 mb/j, soit 79,63% de la production du continent africain, qui compte pourtant une quinzaine de pays producteurs de pétrole.

En 2022, selon les données de l’OPEP, le Nigeria a conservé son rang de premier producteur de pétrole africain avec une production moyenne de 1,203 mb/j, après l’avoir perdu au cours de l’année. Durant le 3e trimestre de l’année écoulée, le Nigeria, avec une production moyenne de 1,057 mb/j, avait été relégué au 3e rang continental derrière la Libye (1,163 mb/j) et l’Angola (1,160 mb/j).

Le Nigeria a réussi à conserver son rang de leader africain grâce à l’amélioration de sa production durant le dernier trimestre de l’année avec une production moyenne de 1,145 mb/j consécutive à l’intensification de la lutte contre le vol de pétrole brut qui fait perdre entre 600.000 et 700.000 barils par jour au pays et aux compagnies pétrolières. En dépit de cette amélioration, la production annuelle reste inférieure à celle de 2021 qui s’établissait à 1,323 mb/j.

Le Nigeria est suivi par l’Angola (1,142 mb/j), l’Algérie (1,017 mb/j), la Libye (0,999 mb/j) et l’Egypte (0,60 mb/j). Hormis ces cinq grands producteurs, les autres pays pétroliers africains sont le Congo (263.000 b/j), le Soudan (200.000 b/j), le Soudan (200.000 b/j), le Gabon (197.000 b/j), l’Afrique du Sud (100.000 b/j), le Cameroun (100.000 b/j), le Tchad (100.000 b/j) et la Guinée équatoriale (84.000 b/j).

A noter que les 7 pays africains membres de l’OPEP -Nigeria, Angola, Algérie, Libye, Congo, Gabon et Guinée équatoriale- ont représenté environ 17% de la production du Cartel qui pèse environ 31% de la production mondiale de pétrole.

Production des 13 premiers producteurs de pétrole africains

Rang en 2022 Pays Production en 2022 Production en 2021
1er Nigeria 1,203 mb/j 1,372 mb/j
2e Angola 1,142 mb/j 1,117 mb/j
3e Algérie 1,017 mb/j 0,913 mb/j
4e Libye 0,991 mb/i 1,159 mb/j
5e Egypte 0,600 mb/j 0,600 mb/j
6e Congo 0,263 mb/j 0,265 mb/j
7e Ghana 0,200 mb/j 0,200 mb/j
8e Soudan 0,200 mb/j 0,200 mb/j
9e Gabon 0,197 mb/j 0,182 mb/j
10e Afrique du Sud 0,100 mb/j 0,182 mb/j
11e Cameroun 0,100 mb/j 0,100 mb/j
12e Tchad 0,100 mb/j 0,100 mb/j
13e Guinée équatoriale 0,084 mb/j 0,097 mb/j

Source: OPEP (données de sources secondaires)

La faiblesse de la production africaine, s’explique par plusieurs facteurs: la faiblesse de l’exploration pétrolière dans de nombreux pays, le déclin des puits pétroliers manifeste chez tous les producteurs du continent, le siphonnage du pétrole, les effets des guerres, l’instabilité politique (en Libye notamment) et le terrorisme…

Au niveau mondial, ce sont les Etats-Unis qui trônent toujours au sommet des producteurs de pétrole avec un volume de 19,03 mb/j, devant la Russie (11,2 mb/j et l’Arabie saoudite (10,59 mb/j).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here