La société AMS avance contre vent et marrée, fait peau neuve et affiche l’optimisme adéquat

0

Bourse – lors d’une communication financière tenue, mercredi 27 mai 2015, au siège de la Bourse de Tunis, la société « Les AMS » (Ateliers Mécaniques du Sahel), l’un des fleurons du patrimoine tunisien, a présenté par l’intermédiaire de M. Bassem Loukil, Président-Directeur Général et M. Adel Bahrouni, Directeur Général de l’entreprise, ses réalisations et ses perspectives de développement, ainsi que les principaux aléas qui ont entravé sa bonne marche.

Il est apparu clairement que sur un marché potentiel de 180 MDT, seules 30% sont réalisées par les AMS et son principal compétiteur dans le secteur, les autres 70% sont monopolisés par le marché parallèle. Et comme si cela ne suffisait pas, M. Bassem Loukil a dénoncé le fait que les marchés de l’État avaient été réservés, en majorité en 2014, à l’importation, en dédaignant la production locale. Une situation qui semble commencer à se redresser, et ce, en ce début d’année de 2015, avec l’arrivée au pouvoir de Habib Essid qui a été particulièrement et efficacement sensibilisé sur la question.

N’en demeure pas moins qu’à la fin de communication financière, Bassem Loukil a invité les journalistes à visiter l’usine des AMS afin de constater de visu les investissements réalisés et évolutions technologiques apportées aux différents concepts de production. Ce serait actuellement une usine des plus modernes d’Afrique.

Réalisations en 2014

Selon Adel. Bahrouni, à la fin de l’année 2014, la société AMS a réalisé un chiffre d’affaires net de 27 501 Millions DT quasi équivalent à celui de l’année 2013.

Le niveau d’augmentation des ventes a été ralenti suite à :

  • La régression de la demande du marché (en inox et en robinetterie) influencée par la situation socio-économique du pays.
  • La forte reprise du marché parallèle en 2014
  • Les importations accrues en provenance de la Turquie (+30% par rapport à 2013).
  • L’inondation du marché par les produits contrefaits en provenance de la Chine comme le cas pour 2013.
  • AMS-03L’absence de marchés publics

Un CA qui a été réalisé aussi malgré l’impact négatif sur le cycle d’exploitation suite à la décision unilatérale de la STB en octobre 2013 de réduire sa cote dans le pool bancaire (crédits de gestion) de 70% à 30%.

Notons aussi que le chiffre d’affaires robinetterie sanitaire en 2014 a augmenté de 20% contre une baisse du chiffre d’affaires relatif aux marchés publics à 679 mDT. Cette baisse est expliquée par l’absence de facturation des marchés « SONEDE » , « SNDP » et « STEG » qui était de 3 630 mDT en 2013, ou encore l’absence de marchés publics.

Programme de Mise à niveau

La société AMS a lancé en 2014 la 3ème phase de son programme de mise à niveau pour une valeur de 9,9 MDT. Ce programme sera réalisé principalement sur la période 2015 – 2019 pour une valeur totale de 9 MDT. Les investissements réalisés en 2014 dans le cadre dudit programme s’élèvent à 989 mDT et consistent particulièrement en l’aménagement des ateliers et acquisitions de matériels et outillages industriels.

Le tableau suivant illustre le détail des investissements à réaliser par nature :

Sans titre
Perspectives et marchés conclus en 2015

Courant le premier trimestre de l’année 2015, la société AMS a conclu un marché avec la SONEDE portant sur la fourniture de 84.000 compteurs d’eau pour une valeur de 3 MDT. La société a entamé la fabrication des compteurs d’eau volumétriques (ALTAIR V4) sous licence de la marque allemande DIEHL Metering.

A ce titre, le DG a indiqué que la société a mis en place les équipements nécessaires au démarrage de cette activité à l’instar d’un banc d’étalonnage moderne approuvé par l’agence nationale de métrologie (ANM). »Ce nouveau projet permettra de conquérir de nouveaux marchés à l’international notamment en Afrique à l’instar du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et de la Mauritanie », a-t-il ajouté.

Quant au volet exportation, il s’est caractérisé, au début de l’année 2015, par :

  • Un Marché destiné au Burkina Faso pour la fourniture des robinets d’arrêt pour une valeur de 100 mille euros.
  • Des nouvelles commandes destinées au marché de l’Afrique subsaharienne (Cameroun, Mali, Benin et Côte d’Ivoire) pour la fourniture de la robinetterie sanitaire pour une valeur de 90 mille euros.
  • La réussite de l’intégration du compteur d’eau permettra de conquérir de nouveaux marchés à l’international notamment en Afrique à l’instar du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et de la Mauritanie.
  • Une convention avec un partenaire burkinabé pour la fourniture d’articles de branchement et d’adduction d’eau potable dans le cadre d’un marché public.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here